Daisy Jealousy

Daisy Jealousy est un manga du genre yaoi écrit par Ogeretsu Tanaka et publié chez les éditions Taifu Comics depuis le 13 juillet 2022. Il s’agit d’un tome unique, l’histoire ne comportant pas de suite à l’heure actuelle.

Daisy Jealousy couverture

Synopsis de Daisy Jealousy

Dans l’espoir de rejoindre un jour une prestigieuse société, Misaki étudie l’animation 3D dans une école spécialisée et dans sa promotion se trouve aussi le talentueux Kaname, un garçon peu sociable. Après s’être rapprochés au cours de leurs études, la jalousie de Misaki pour le talent incroyable de Kaname reprend le dessus et il finit par lui cracher au visage tout ce qu’il a sur le cœur. La réponse de celui-ci : un baiser, sans explications. Quand quatre ans plus tard, les deux jeunes hommes se retrouvent enfin, c’est pour travailler sur le même projet ! Quel impact auront leurs anciens sentiments sur leurs retrouvailles ?

Quatrième de couverture

Daisy Jealousy 

Sorti le 13 juillet 2022

Prix : 8,99€

Nombre de pages : 256

Une autrice populaire du genre Yaoi

Mais qui est la mangaka Ogeretsu Tanaka ? Même si son nom ne vous dit sans doute rien, elle est pourtant à la tête de mangas phares du genre yaoi, dont certains ont d’ailleurs connu une adaptation en série d’animation ! C’était le cas de Yarichin Bitch Club, un yaoi avec des personnages très excentriques et une histoire explicitement sexuelle. Une adaptation avait vu le jour en 2018, pour le plus grand plaisir des fans ! Du côté de Daisy Jealousy, l’histoire repose plus sur de la romance, même si certains aspects sont tout aussi malsains que dans Yarichin Bitch Club. Et pour le moment, aucune adaptation n’est prévue.

La jalousie est un vilain défaut

Comme son titre l’indique, Daisy Jealousy est un manga dont l’histoire tourne autour d’un défaut bien connu de tous, la jalousie. Il se peut parfois que l’amour ne soit pas plus fort que tout, et c’est le cas dans cette histoire et dans la relation complexe que partagent Kaname et Misaki. Le manque de confiance en ses capacités, le besoin de se comparer à autrui et de le surpasser… ce sont des sentiments qu’il arrive de ressentir un jour ou l’autre, mais cela est tout bonnement différent lorsque nous les ressentons envers un être aimé. Concernant Misaki, sa souffrance est si grande qu’il finit par exploser et craquer, rompant tout contact avec celui qu’il aime, preuve que la jalousie est bien trop dure à encaisser sur le long terme.

En quête de confiance en soi

Pour parvenir à ses fins et cesser cette vague de jalousie en lui, Misaki donne tout ce qu’il a pour se concentrer sur son travail, même s’il lui arrive d’abandonner en cours de route, par frustration. Au fond, c’est à lui qu’il en veut le plus. Kaname est talentueux et a tout pour réussir, mais Misaki s’en veut plus que tout de ne pas être comme lui, de ne pas avoir les mêmes facilités que lui dans le domaine de la modélisation 3D et, surtout, de ne pas avoir été considéré comme un potentiel rival dans les yeux de Kaname, mais comme un simple proche. Il se doit donc de travailler d’arrache-pied pour progresser dans ce domaine, mais de travailler sur lui pour cesser cette mauvaise jalousie et reprendre confiance en lui, ainsi que sur ce qu’il ressent pour Kaname. C’est un processus qui prend du temps, quelques années, mais qui porte finalement ses fruits à la fin, lorsque les deux hommes se retrouvent enfin et laissent parler leurs sentiments.

Découvrez notre critique de Bad Company ici !

Mon avis sur Daisy Jealousy

Bien que la jalousie ne soit pas un thème qui soit souvent traité dans les mangas, ce n’est pourtant pas un sujet que j’affectionne particulièrement, puisqu’il génère souvent des histoires bien trop complexes et frustrantes à lire. Daisy Jealousy est un petit peu comme ça, on peut se sentir frustré de voir un personnage mal se comporter sous prétexte qu’il soit jaloux, mais le manga comporte tout de même de très bons points.
Les dessins sont exceptionnels, les personnages sont agréables à regarder et l’histoire reste un tant soit peu originale par rapport à ce que l’on peut voir dans les yaoi. Il en existe peu qui se plongent dans le domaine de la 3D, alors c’est intéressant puisque l’on découvre un certain vocabulaire ou des méthodes que l’on ne peut pas vraiment connaître sans s’y intéresser un minimum. D’ailleurs, il y a même une page à la fin du manga avec tout le vocabulaire technique employé durant l’histoire ! L’attention est très bonne et cela évite d’aller sur Internet entre deux phrases car on ne connaît pas un terme.

De plus, les personnages sont tout de même attachants, bien qu’agaçants par moment. On peut facilement se mettre à leur place, essayer de comprendre leurs réactions et leurs comportements, et tenter de se demander ce que nous pourrions faire si nous étions dans leurs situations. Ce sont des moments qui ne sont pas agréables ni à vivre ni à subir, et à défaut de virer dans une relation toxique, on comprend aisément que la base d’une relation est la communication. Sans communication, les tensions ou les ondes négatives ne peuvent disparaître.

Pour conclure…

Daisy Jealousy est un manga que je recommande puisqu’il n’est composé que d’un tome et que son histoire, bien que complexe au possible, tient tout de même la route. Ce one-shot nous fait réfléchir et nous remettre en question sur les relations, sur les sentiments négatifs que l’on peut ressentir durant ces dernières et sur comment surmonter ça et guérir de nombreux complexes en rapport avec soi-même.

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.