Enola Holmes

Enola Holmes est un film disponible uniquement sur Netflix, sorti le 23 Septembre 2020 et réalisé par Harry Bradbeer. Il raconte les aventures d’Enola, qui n’est autre que la petite sœur du célèbre détective Sherlock Holmes.

Synopsis

Les personnages : un casting incroyable !

Harry Breadbeer a choisi des acteurs et actrices en vogue mais également des nouveaux, et une certaine Helena Boham Carter que j’affectionne particulièrement. Voici les rôles de chacun :

Enola est interprétée par Millie Bobby Brown, qui s’est illustrée dans de nombreuses séries dont Stranger Things.

Henry Cavill, lui, interprète un Sherlock Holmes assez jeune et assez réservé. Ce nom vous parle sans doute, il est connu pour avoir prêté ses traits à Superman, et plus récemment à Geralt de Riv dans The Witcher. Adieu la tenue de cuir moulante et les scènes de sexe ! Ici, ce n’est pas lui qui a la vedette mais bien Millie.

Les Holmes sont au nombre de trois enfants, et l’aîné, le vilain canard si je puis dire, est joué par Sam Clafin. Très bon acteur également ! J’ai chialé comme une madeleine en regardant le film “Avant toi”, où il interprète un jeune homme en fauteuil roulant qui souhaite mettre fin à ses jours. Il a également joué dans Hunger Games ou encore dans Pirates des Caraïbes : la fontaine de Jouvence.

J’ai gardé la meilleure pour la fin… Helena… Qui ne la connaît pas ? Ex-épouse de Tim Burton, mais aussi connue sous les traits de Bellatrix Lestrange, elle a souvent donné la réplique à Johnny Depp. Ici, elle incarne Mme Holmes, la mère de Mycroft, Sherlock et Enola qui, du jour au lendemain, disparaît

Un peu plus de détails sur les aventures d’Enola Holmes

Enola Holmes

L’histoire est centrée sur Enola, la cadette des Holmes. Son père est décédé alors qu’elle était encore un nourrisson, et ses deux grands frères ont alors quitté le cocon familial afin d’aller à Londres. Le matin de son 16ème anniversaire, Enola se rend compte que sa mère n’est plus là. Elle décide donc d’en informer ses frères afin qu’ils l’aident à la retrouver… Mais tout ne va pas se passer comme prévu… Dans l’Angleterre du 19ème siècle, les femmes doivent rester à la maison et connaître sur le bout des doigts les bonnes manières

Choses que n’a pas du tout enseigné Eudoria Holmes à sa fille… Aventurière, en avance sur son temps, la petite Enola dénote par rapport aux autres jeunes filles de son âge. Et ce n’est pas au goût de ses frères qui décident de l’envoyer en pensionnat. Mais Enola ne va pas se laisser faire et est bien décidée à retrouver leur mère.

Enola Holmes, roman VS les adaptations de Sherlock…

Je n’ai pas lu les romans de Nancy Springer, dont est issu Enola Holmes. Spécialiste du détournement de personnages, il semblerait que ses romans ne soient pas au goût de tout le monde… Notamment pour des questions juridiques et l’utilisation de “Holmes”. Mais revenons-en au film ! À l’heure actuelle, et étant donné que Nancy a écrit plusieurs romans, je m’attend à une suite, un peu comme les nombreuses séries qui existent sur Sherlock Holmes, ou encore les très bons films avec Robert Downey Jr. et Jude Law. Le film reprend un peu les mêmes concepts que ces derniers, notamment par le fait que le spectateur entend et voit comment réfléchi le personnage principal. Mais à la différence de Sherlock, Enola lui parle directement. Parfois c’est assez marrant, car elle communique ses pensées mais aussi ses émotions. C’est comme si elle disait :  “Il se fout de moi là, non ?”.

Thématiques actuelles : la place des femmes dans la société VS le reste de la société

Enola Holmes

Ensuite j’ai trouvé ce film assez actuel. Même si l’histoire se passe au 19ème siècle, on a le thème de la place de la femme qui est central. À travers Eudoria et Enola, on voit bien les inégalités qu’il y a entre les hommes et les femmes de leur époque. Ces vestiges, même romancés, sont encore ancrés pour certains dans notre société. Le plus marquant, c’est surtout les réactions de Sherlock. Il a énormément d’affection pour elle, contrairement à leur autre frère, mais il est réservé. Par ses gestes, on peut interpréter ça comme ce côté passif de la société. Ils savent qu’il y a des problématiques mais ils ne vont pas forcément aider, par crainte de représailles, parce qu’ils ne savent pas comment, ou encore parce que le sujet ne les intéresse pas. 

Enola marque aussi par le fait que, même si c’est une femme, elle sait faire et fait beaucoup de choses. Elle s’intéresse à tout, n’a pas peur de se faire mal ou de mettre la main dans le camboui. On est très loin de l’image un peu de princesse, qui n’aime pas se salir ou encore se faire mal. Elle, elle y va et n’hésite pas à cogner du poing sur la table quand ça ne lui plait pas ! C’est assez rafraîchissant et inspirant pour les plus timides d’entre nous.

Pour conclure…

Pour conclure, même si Sherlock ne joue pas la guest star ici, sa petite sœur est tout aussi douée ! J’ai particulièrement adoré la fin du film (si vous l’avez vu, vous savez de quoi je parle). Certes, au vu du casting, on aurait pu s’attendre à ce que la bande annonce nous montre tous les passages les plus intéressants, mais il n’en est rien. J’ai beaucoup aimé, et je vous le recommande ! Deux heures de rigolades et d’enquête, de quoi passer un bon moment de chill le weekend !

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer