Entre Soies – Tome 1

Entre Soies est un manga scénarisé et dessiné par la mangaka Yuriko Hara. Édité par Taifu Comics dans la collection Yuri, ce seinen est disponible depuis le 24 Juin 2022.

couverture du manga nentre soies tome 1

Synopsis

Depuis de multiples générations, la vénérable académie Hoshimiya accueille en son sein des cohortes de jeunes femmes de belle éducation. Dans ce contexte idyllique, les étudiantes se rapprochent et forment des sororités. La tradition raconte que les somptueux uniformes couleur d’ébène qui accompagnent les étudiantes dans leur scolarité sont en fait tissés avec des cheveux de leurs prédécesseuses. Et quand un étrange incident survient autour de l’insaisissable Hoshimiya, la petite-fille de la personne à la tête de l’académie, les passions et les désirs cachés sous cette mystérieuse soie se réveillent brutalement…

Des uniformes d’une qualité unique

Dis tu as déjà entendu un uniforme respirer ?

L’académie Hoshimiya est réputée pour accueillir en son sein des élèves bien singulières. Afin de pouvoir y être admise, une élève se doit de posséder des cheveux d’une qualité exceptionnelle. Tout le prestige de cette école est lié aux uniformes que portent les étudiantes.

Ces derniers sont très spéciaux. Ils sont tissés avec les cheveux de chaque élève de l’école. C’est pourquoi chaque recrue se doit de posséder une chevelure immaculée et assez longue afin de pouvoir répondre aux exigences strictes de confection des futurs costumes.

Tradition

L’uniforme est la star de ce manga. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle toutes ces jeunes filles s’inscrivent dans cette école. Le porter est un privilège, un honneur, et également un hommage aux élèves qui ont sacrifié leurs cheveux pour les confectionner. Chaque uniforme possède sa propre histoire, son propre souffle.

cheveux coupés de saki maezono dans une boîte

Cette tradition remonte à des années, en temps de guerre, lorsque les femmes avaient été amenées à couper leurs cheveux dans le but d’aider à la confection d’uniformes de guerre. Mais certaines femmes en avaient décidé autrement. Elles coupèrent l’herbe sous le pied des autorités en prenant l’initiative d’utiliser leurs cheveux pour la fabrication de leurs propres vêtements. Des robes somptueuses ont été façonnées par la suite, et c’est ainsi que la coutume Hoshimiya s’installa.

Un uniforme vivant ?

C’est du jamais vu ! Des uniformes tissés et cousus à l’aide de cheveux de jeunes filles. L’aspect du tissu est semblable à la soie, les robes sont légères et d’une qualité inouïe. Les élèves qui le portent finissent par créer un lien très fort entre elle et leur uniforme. Selon leur expérience, c’est comme si leur robe respirait. Tissé avec une matière organique, en soi nous pourrions tous croire qu’en effet cet uniforme particulier puisse réellement respirer…

Bien que cela puisse paraître un peu morbide, le récit d’Entre Soies et ses dessins nous emportent vers une tout autre dimension. Les cheveux sont omniprésents et sont le fil conducteur de l’intrigue. Présents sur chaque planche, Yuriko Hara s’est appliquée à les rendre presque vivants. Ils se mêlent au vent avec une fluidité sublime et, malgré le manque de couleur, nous pouvons distinguer très clairement leur aspect soyeux et brillant.

une élève danse heureuse, les cheveux qui volent dans tous les sens

La vie au sein de l’académie Hoshimiya

Le tome 1 d’Entre Soies présente trois personnages principaux. Trois jeunes filles, élèves de la fameuse académie Hoshimiya.

Lire aussi  Les affiches Japonaises de films cultes

Saeki, Yokozawa et la petite fille de la directrice Hoshimiya se partagent un quotidien de privilégiées au sein de cette école.

Dans cet établissement réservé exclusivement aux filles, une élève de seconde, sort du lot : Saeki Hana. Affublée d’une beauté sans pareille, elle joue les dures et s’est vue attribuer le surnom de Prince. Saeki fait tourner les têtes et possède son propre fanclub. De nombreuses admiratrices la suivent partout et organisent des petits goûters gourmands uniquement pour elle. Saeki est un personnage à double visage. Son côté populaire, accessible et souriant n’est en fait qu’un masque qu’elle porte pour cacher sa réelle personnalité. Lasse de faire semblant à longueur de journée, Saeki profite de quelques moments de solitude, cachée ou en compagnie de sa nouvelle amie, Yôko.

Yôko Yokozawa est l’une des plus grandes admiratrices du Prince. C’est même plus que cela, ce qu’elle éprouve pour elle est beaucoup plus fort et profond. Est-ce que Saeki partage ses sentiments ? Nous ne le saurons pas à la lecture de ce premier tome.

En tout cas, il y aura probablement des idylles entre certains personnages, mais il se pourrait que ce ne soit pas celles auxquelles on s’attend le plus !

la petite hoshimiya tient des ciseaux dans sa main et est prête à se couper une mèche de cheveux

Enfin, le personnage le plus énigmatique de ce premier tome, et sans doute de toute l’histoire d’Entre Soies, est la petite fille de la directrice : Hoshimiya. Son visage est toujours caché par ses cheveux et sa présence limitée. Elle se renferme dans sa chambre à longueur de journée et personne ne semble être son amie proche. Ce doit être difficile pour elle de porter ce lourd fardeau d’être la petite dernière d’une famille tant respectée. Nous ne découvrons donc pas grand-chose sur ce personnage, néanmoins nous pouvons deviner que cette jeune fille introvertie cache un lourd secret.

Apparaîtra-t-elle beaucoup plus souvent dans les prochains tomes ? Je l’espère !

Découvrez notre critique de Entre Soies – Tome 2 ici !

Mon avis sur Entre Soies – Tome 1, mon premier Yuri

Entre Soies est le premier manga du genre Yuri que je lis. Le thème de cette intrigue est unique et inhabituel. Je vais être honnête, je ne sais pas du tout quelle direction souhaite prendre l’auteur. À la lecture de ce tome, nous commençons à nous imaginer quelques scénarios. Toutefois, il est encore trop tôt pour s’en assurer, il manque encore beaucoup d’indices pour se faire une idée concrète.

J’attends donc le second tome avec impatience, pour en apprendre plus sur cette école et ses élèves si particulières.

Pour conclure…

Le tome 1 d’Entre Soies nous révèle la vie étudiante de plusieurs jeunes filles au sein de l’académie prestigieuse Hoshimiya. On y découvre une coutume unique qui remonte à des pratiques instaurées lors d’une période de guerre. Les cheveux, qui sont une ressource précieuse à l’école, sont comme des personnages à part entière de ce manga. Ils apportent une atmosphère douce et éthérée dans chaque planche.

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *