Êtes-vous passé à côté de Something in the Rain ?

Something in the Rain, sortie en 2019 et disponible sur Netflix depuis le mois de février 2022, est une série romantique sud-coréenne de 16 épisodes d’un peu plus d’une heure chacun.
Si vous avez aimé Crash Landing on you, ce drama est pour vous !

Synopsis

Jin-a (interprétée par Son Ye-jin, fantastique dans Crash Landing on You) est manager d’un café. À 35 ans, sa vie sentimentale est plutôt chaotique : célibataire, elle vit (donc) toujours chez ses parents et boit tous les soirs pour oublier qu’elle sort avec un homme infidèle et suffisant. Mais lorsque  Jun-hui, son ami d’enfance et cadet d’au moins 8 ans, rentre des États-Unis, l’attachement qu’ils éprouvent l’un envers l’autre évolue en amour.

Une fenêtre sur la société Sud-Coréenne

En France et dans certains pays d’Occident, cette histoire d’amour de deux amis d’enfance pourrait sembler anecdotique. Cependant, dans cette série, plusieurs problèmes de la société coréenne sont mis en lumière : la pression familiale et sociale que subissent les femmes célibataires, l’injonction à se marier avec un homme de bonne famille ni trop jeune ni trop vieux, et l’importance accordée à la réussite professionnelle.Ainsi, de nombreuses fois dans la série, Jin-a subit des remarques de son entourage (collègues, supérieurs, famille, amis) sur son statut de femme célibataire tandis que sa mère ne cesse d’insister pour qu’elle rencontre un cadre supérieur. Mais Jin-a est folle amoureuse de Jun-hui avec lequel elle file le “parfait amour” en appliquant péniblement l’adage “vivons heureux, vivons cachés”.

Cliquez pour faire apparaître

Néanmoins, après un certain temps, Jun-hui souffre de devoir cacher sa relation avec Jin-a. Les deux protagonistes décident alors d’annoncer la nouvelle. La majorité de leur entourage l’accepte mais la mère de Jin-a est dévastée et en colère à l’idée d’envisager sa fille avec -je cite- “un artiste ” (Jun-hui est illustrateur dans le jeu vidéo) qui est de surcroît le cadet de Jin-a. Les traditions familiales sud-coréennes ont la vie dure !
En parallèle de l’intrigue amoureuse, la série aborde également le thème du harcèlement sexuel en entreprise. A “Coffee Bay”, qui est la chaîne de café où Jin-a travaille, les patrons rabaissent constamment leurs employées et les contraignent à participer à des afterwork sous le prétexte qu’elles sont libres (puisqu’elles ne sont pas mariées). Durant ces dîners forcés, elles subissent étreintes et attouchements non consentis.

Une réalisation soignée et intimiste

Ceux qui ont l’habitude des productions Sud-Coréennes savent que leur succès réside notamment dans la qualité de la réalisation et de la photographie. Something in the Rain ne fait pas exception à la règle. Les plans variés magnifient le décor et les personnages, et les décors tamisés qui entourent les deux protagonistes lors des scènes où ils se retrouvent seuls tous les deux s’harmonisent avec la délicatesse de leurs gestes. Les scènes de baisers et de tendresse et les scènes difficiles sont filmées avec beaucoup de pudeur. On suggère au lieu de montrer.

Son Ye-jin magnétique !

J’avais beaucoup aimé le jeu honnête, puissant et parfois comique de Son Ye-jin dans Crash Landing on you, et il me tardait de la découvrir dans d’autres productions. Sur ce point, Something in the rain ne m’a pas déçue. J’ai pu découvrir d’autres facettes de son acting avec ici plus de modestie et de gravité. Son alchimie avec Jung Hae-in (l’interprète de Jun-hui ) est très touchante et réaliste. Toute en générosité, elle sait donner la réplique aux autres personnages.

Une fin qui traîne en longueur

Le seul point noir à déplorer est que la fin du drama est quelque peu tirée par les cheveux.

 En effet, la situation de Jun-hui et Jin-a est inextricable depuis qu’ils ont annoncé leur relation à la mère de Jin-a qui ne peut accepter que sa fille soit avec ce jeune homme, si bien qu’elle lui demande de quitter le foyer. Jin-a se retrouve alors à déménager en catastrophe alors que Jun-hui insiste pour qu’elle le suive aux États-Unis où il va être muté. Jin-a refuse et  Jun-hui part seul. S’ensuit alors une ellipse d’environ deux ans. On retrouve ensuite Jin-a qui travaille toujours chez Coffee Bay mais qui est sur le départ pour la campagne où elle va rejoindre une collègue et amie. De son côté, Jun-hui rentre en Corée pour assister au mariage du frère de Jin-a. Lorsqu’ils se retrouvent, les souvenirs ressurgissent. Et sous l’impulsion de l’amie de Jin-a, ils décident enfin de vivre leur vie ensemble.

Pour conclure…

Étonnant, beau et émouvant, Something in the Rain m’a totalement conquis ! Il m’a permis d’en savoir plus sur les problématiques de la société coréenne et m’en a mis plein la vue avec sa photographie soignée. Son Ye-jin, qui interprète l’un des personnages principaux, nous livre une interprétation honnête, sans excès ni défaut. On regrettera néanmoins la fin du drama qui traîne un peu en longueur.

N’hésitez pas à regarder la série sur Netflix et à nous donner votre avis dans les commentaires.

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  • Bonjour
    Moi qui ne regarde pas de séries coréennes, je dois avouer que la façon dont tu exposes les faits principaux de l’histoire et la façon dont tu mets en avant les différents personnages donne envie de regarder la série.