Golden Guy – Tome 1

Golden Guy de Jun Watanabe est le premier tome de la série, dont pour le moment trois tomes sont prévus. Il est paru en France le 17 août 2022 dans la collection Seinen des éditions Mangetsu.

Synopsis

Gai Sakurai est le chef du clan Osaragi, groupe rattaché au puissant gang de Yokohama connu sous le nom de « famille Kikaku ». À la tête de sa petite bande haute en couleur, il coule des jours heureux jusqu’au meurtre d’un de ses protégés. Tout laisse croire à un coup du clan Akane, faisant partie de la même famille, qui semble surtout intéressé par le légendaire trésor caché des Tokugawa, supposément dissimulé chez les Osaragi. Ici débute une aventure riche en énigmes où se mêlent jalousie, violence et fatalité !

Mangetsu

Entrons dans le monde la Mafia

Tout commence avec Gai Sakurai. C’est un yakuza qui porte une marque sur le visage assez reconnaissable. Il est à la tête du clan Osaragi qui fait partie de la famille Kikaku. Ces yakuzas sont considérés comme pas franchement au top de leur forme mais extrêmement soudés. Ils ne sont pas le clan qui rapporte le plus d’argent à la famille Kikaru mais étant là depuis un moment Gai est tranquille à la tête de son clan.

Ici, nous allons entrer dans les complots politiques mais aussi de guerre entre les clans de Yakuza. On a droit à un peu tout ce qui est possible et ce dès le premier tome. Que cela soit de la jalousie, de la vengeance ou encore du plan foireux pour discréditer son voisin !

Gai Sakurai est le personnage central que l’on découvre avec plaisir tout au long des pages. Il n’a peur de rien, il est prêt à tout pour faire éclater la vérité.

Ce premier tome est vraiment intense, et notre mangaka nous propose un scénario qui en surprendra plus d’un. C’est très rythmé, les clans se tirant dans les pattes même s’ils sont de la même famille, cela nous prouve encore une fois que tout est possible, que cela soit dans un manga ou dans la vie. On ressent vraiment toute l’intensité à travers des planches bien réparties et des dialogues intenses. Les personnages secondaires sont hauts en couleur avec même certains ayant beaucoup de charisme.

On ressent dès le début que cela sera épique ! Au fur et à mesure que l’on avance dans la lecture, on comprend rapidement que Gai va découvrir quelque chose de beaucoup plus gros que ce que l’on pensait au départ. Attention, vous allez voir des cadavres qui vont aussi rapidement remplir les pages ! Pas de pitié ici, on coupe des têtes sans scrupules.

Découvrez notre critique de Butterfly Beast II – Tome 5 ici !

Mon avis sur Golden Guy – Tome 1

Jun Watanabe est un mangaka déjà connu en France pour plusieurs de ses titres. Avec Golden Guy, il nous propose de découvrir un univers assez fascinant (enfin pour moi), avec les familles et clans de Yakuza. On découvre un récit qui n’est pas du tout linéaire et qui fait monter la tension. On découvre des secrets mais aussi des trahisons. Ce premier tome, en plus de poser les bases, nous emporte avec lui dans un univers mafieux comme on les aime ! On comprend rapidement que nous ne sommes qu’au début de notre aventure et que le récit va se développer de plus en plus.

Dès les premières pages, on est conquis, que cela soit dans un dessin d’action ou encore dans l’expression des personnages. Les dessins de ces derniers sont aussi à la hauteur de leurs implications dans le récit. On trouve les personnages centraux très bien dessinés mais certains sont de vraies caricatures, ce qui accentue leurs traits de caractère (mais vraiment reconnaissables facilement).

Pour conclure…

Pour conclure, Golden Guy est un manga sur les Yakuza qui nous a conquis dès les premières pages. Il est difficile d’être déçu par ce premier tome. L’action monte en puissance au fur et à mesure des pages. J’attends avec impatience la suite de ce premier volume.

Nous remercions les Éditions Mangetsu pour l’envoi du livre.

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.