KAGUYA-SAMA : LOVE IS WAR – The First Kiss That Never Ends

Kaguya Sama: Love is War est une série qui est assez connue, inspirée du manga en 28 tomes au Japon (13 sortis en VF pour le moment). L’animé est composé de 3 saisons d’une douzaine d’épisodes environ. Le film annoncé nous propose de suivre la suite directe de la troisième saison de l’animé disponible actuellement sur Crunchyroll. Ayant eu un coup de cœur pour cette romance hors norme, je n’ai pas pu louper la diffusion du film dans les salles obscures.

Une romance enfin avouée !

Kaguya Shinomiya, la vice-présidente, et Miyuki Shirogane, le président du Bureau Des Étudiants de l’académie Shûchiin, se sont rencontrés dans la salle du BDE. Après une longue bataille psychologique et romantique, ces deux petits génies ont exprimé leurs sentiments et se sont embrassés au festival Hôshin. Hélas, il n’y a pas eu de déclaration d’amour à proprement parler, ce qui laisse nos tourtereaux dans une relation ambiguë, ne sachant pas s’ils sont en couple ou non. Noël arrive alors qu’ils sont de plus en plus nerveux en présence de l’autre : Shirogane veut que tout soit parfait tandis que Kaguya recherche l’imperfection. Voici la romance plus que “normale” de nos deux génies. Le premier baiser est loin d’être terminé…

Crunchyroll

Love is War ? Comment l’amour peut amener la guerre ? Vous comprenez donc mieux le titre en lisant ces quelques lignes. Voici le topo  :

Que de péripéties pour y arriver ! Si vous connaissez un peu la saga, vous le savez déjà, mais pour ceux qui ne connaîtraient pas du tout l’univers, Kaguya et Miyuki sont deux élèves que nous suivons dans leur quotidien au sein du BDE (Bureau Des Étudiants). Bien évidemment, vous l’aurez compris, ils éprouvent chacun des sentiments l’un pour l’autre MAIS aucun d’entre eux ne souhaite l’avouer en premier et s’abaisser à une telle faiblesse.

Ils vont donc essayer par tous les moyens de faire plier l’autre à travers divers stratagèmes plus ou moins bancals et comiques qui amèneront nous deux protagonistes dans des situations des plus improbables.

©Crunchyroll

Qui déclarera sa flamme en premier ?

Un des aspects qui est très significatif de cette saga est que le narrateur a une place fondamentale dans le récit. Tel un commentateur de match sportif, il compte les points et le vainqueur de chaque “duel” est toujours inscrit à l’écran.

Toujours présent dans le film, la saga ne faiblit pas car c’est lui qui apporte un rythme à la relation qui évolue entre nos deux protagonistes. Loin des codes habituels du shōjo, c’est un seinen qui évoque la romance sous un aspect nouveau et moins édulcoré qui fonctionne tout autant.

Les personnages se mettent dans des situations loufoques qui font rire le spectateur et parfois même les autres personnages qui ne manquent pas d’autodérision. Les personnages secondaires que nous suivons depuis 3 saisons sont également au rendez-vous. Et ne vous inquiétez pas, Chika sera fidèle à elle-même !

Les personnages secondaires ont des personnalités très différentes et cela nous offre un panel de possibilités dans le scénario qui est très surprenant dans le bon sens du terme ! La production aime prendre de court le spectateur !

©Crunchyroll

Dans la tête de Kaguya

Même si le film est accès sur la romance, nous allons également découvrir de façon plus approfondie les pensées de la jeune Kaguya sous la forme d’un tribunal qui rendra compte de chaque côté de sa personnalité. Nous comprendrons à quel point il n’est pas évident de jumeler passion, éducation (due à son rang) et l’adolescence.

Cette partie est très importante car, tout au long du film, nous allons suivre l’évolution de la pensée du personnage auquel nous sommes tant attaché ! Nous découvrons un peu plus ce qu’elle ressent et on comprend également que notre Kaguya a bien évolué depuis le premier épisode. Elle prend des décisions et tarde moins à dire ce qu’elle pense ouvertement. Elle finit par accepter les sentiments qui brûlent son coeur !

©Crunchyroll
©Crunchyroll

Mon avis sur KAGUYA-SAMA : LOVE IS WAR – The First Kiss That Never Ends

Tout d’abord, parlons de l’opening qui est réalisé par Masayuki Suzuki, qui n’est tout autre que l’artiste qui avait réalisé les openings des saisons précédentes de Kaguya Sama: Love is War présents sur Crunchyroll. C’est quelque chose qui est très appréciable étant donné que, personnellement, je laisse le générique sur chaque épisode. Le fait d’avoir demandé un titre par le même artiste lie le film et l’animé et donne le ton !

L’animation et les dessins sont fidèles à ceux de l’animé ainsi que les doublages. Nous retrouvons avec plaisir l’univers que nous connaissons et les styles des personnages sont exactement les mêmes que ceux que vous avez l’habitude de voir.

J’ai adoré en savoir plus sur Kaguya et ses émotions face aux réactions de Miyuki ! La mise en scène des émotions de Kaguya sont très intéressantes et bien réalisées.

Comme à son habitude, la saga comporte une pointe, ou plutôt grosse, dose d’humour dues aux personnalités très tranchées des personnages, notamment les membres du BDE. Tous un peu loufoques mais tellement attachants.

J’ai eu la chance de pouvoir aller le voir à l’occasion de la Saint-Valentin et je trouve que le film se prêtait parfaitement à cette occasion. Je vous le conseille fortement !

Pour conclure…

KAGUYA-SAMA: LOVE IS WAR -The First Kiss That Never Ends est une très bonne suite et conclusion de l’animé. Tant graphiquement que par le scénario, je n’ai pas vu passer les 1h36 de film écoulées. Je pense que maintenant je vais même me pencher vers le manga afin de peut-être découvrir la saga sous un aspect nouveau.

Vous devriez Lire aussi
Motherland : Fort Salem

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *