L’Amour et la Mort

L’Amour et la Mort est un manga grand format écrit par Junji Itô, et publié chez les éditions Mangetsu depuis le 1er février 2023. Le manga est composé de trois autres histoires en plus de L’Amour et la Mort, dont une histoire courte.

Résumé de L’Amour et la Mort

L'Amour et la Mort couverture

La ville de Nazumi est recouverte nuit et jour d’un épais manteau de brume. Dans ses ruelles nébuleuses, les adolescents s’adonnent à un étrange rituel de voyance consistant à demander son avenir au premier passant venu. Mais du jeu innocent naît un funeste cortège de suicides sanglants et une rumeur enfle : la Mort rôde aux intersections de la ville, sous les traits d’un séduisant jeune homme qui exacerbe toutes les passions.

Plongez au cœur de dix récits d’amour et de mort orchestrés par le maître de l’horreur, dont deux nouvelles consacrées à la sinistre famille Hikizuri.

– Quatrième de couverture

L’Amour et la Mort

L’Amour et la Mort est l’histoire principale de ce manga. Elle suit la route de Ryûsuke, un jeune homme qui est de retour dans sa ville natale, la ville de Nazumi. Cette ville aux ruelles baignées par un épais brouillard est source de traumatisme pour Ryûsuke, puisque dix ans plus tôt, il fut le témoin d’un horrible incident.

En effet, la ville est particulièrement populaire pour son rituel de voyance, « l’oracle à la croisée des chemins ». Pour obtenir cet oracle, il suffit de se positionner dans une des fameuses intersections d’une ruelle baignée par le brouillard… et attendre. Attendre la parole de la première personne qui passe dans cette ruelle, dans l’espoir d’obtenir une réponse, et plus précisément une réponse en rapport avec une relation amoureuse.

Cette personne détermine alors la chance ou l’infortune de ceux qui l’attendent, toujours patiemment. Et c’est lors de ce rituel que Ryûsuke découvrit dix ans plus tôt que les oracles ont une influence importante sur les habitants… une influence capable de pousser au suicide.

Le beau jeune homme à la croisée des chemins

Le « beau jeune homme » est l’antagoniste de cette histoire, représenté comme un homme grand, vêtu de noir et portant des boucles d’oreilles. Tel un fantôme qui hante les ruelles sous la brume, ce beau jeune homme opère comme un serviteur de la Mort.  Quiconque croise son visage finit par se donner la mort.

Ses oracles sont toujours sources de tristesse, de malédiction… Et pourtant, il ne cesse d’attirer la curiosité des femmes de la ville, qui sont toutes obsédées par l’idée de pouvoir le rencontrer. Ces rituels de voyance se transforment aussitôt comme une course à qui pourra croiser ce jeune homme ténébreux le plus vite possible.

N’en déplaise à Ryûsuke qui, accablé au possible par les événements de son passé, cherche à réparer ses erreurs en sauvant autant de femmes qu’il le peut d’un terrible futur. Malheureusement pour lui, personne n’échappe à la Mort, surtout si celle-ci est représentée par un jeune homme si beau et mystérieux…

L’Étrange fratrie Hikizuri

Tout comme L’Amour et la Mort, L’Étrange fratrie Hikizuri est une partie assez longue qui nous présente cette fois-ci une famille de frères et sœurs tous plus déjantés les uns que les autres.

La famille Hikizuri ressemble de près à l’image de la famille Addams, morbide et prête à semer le chaos de la manière la plus grotesque qui soit. Les différents chapitres alternent entre comédie et terreur… C’est comme si la famille était composée de plusieurs Soïchi, ce qui n’est vraiment pas pour nous déplaire.

Malgré un cynisme évident qui émane de cette famille, elle n’en est pas moins étrangement touchante.

Mon avis sur L’Amour et la Mort

L’Amour et la Mort est un manga extrêmement intéressant. Il comporte plusieurs parties, dont deux histoires longues et totalement opposées l’une de l’autre. D’un côté, nous avons l’histoire principale qui repose sur des rituels de croyance et qui devient particulièrement sombre. Et de l’autre, l’histoire d’une fratrie qui vire en humour assez absurde.

Avec ceci, des histoires courtes, mais tout aussi intéressantes, avec des scénarios qui tiennent en haleine jusqu’à la fin. Junji Itô a une fois de plus prouvé qu’il était doué en termes d’horreur. Et ce, peu importe les histoires qu’il produit. Chacune d’entre elles possède un côté grotesque, effrayant… Mais capable d’éveiller notre intérêt et de vouloir en lire davantage.

Pour conclure…

L’Amour et la Mort est un manga grand format, comme tous ses prédécesseurs, qui possède des récits effrayants, mais captivants. N’hésitez pas à découvrir cette adaptation de qualité, avec ce beau jeune homme qui arpente les ruelles baignées par la brume…

Vous devriez Lire aussi
Dungeons & Dragons : La Légende de Drizzt - Le Guide Officiel des Royaumes Oubliés

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *