Le fan de BD

Nouveau rendez-vous avec notre Bibliothécaire. Il revient pour une nouvelle avec une envie différente et plus ferme. Une nouvelle fois, vous pouvez y lire des choses inédites, pensées et écrites juste pour le plaisir de vos yeux et de votre imagination. Ces quelques mots suffiront-ils à susciter le désir de découvrir ce nouveau texte ? Si c’est le cas, installez-vous confortablement et laissez vous porter par cette nouvelle lecture !

Il est vrai que je suis souvent terre à terre. Mes potes me disent régulièrement de me lâcher. Je suis stressée aussi. Ma psy me dit d’apprendre à lâcher prise. La dernière fois qu’on a pris l’apéro, ils ont cru que c’était drôle de m’inscrire sur un site de rencontre. C’est vrai que ça commence à faire longtemps que je suis célibataire. Ça va, le nom de l’appli me rassure un peu. Il me semble que c’est pour les gens qui aiment la bande dessinée. Au moins, ça nous fera un point commun.

L’application

Le fan de BD - inscription site

J’hésite. Bon, lancer l’appli ne me coûte pas grand chose. La fiche est simple à remplir, c’est déjà ça. Tiens, une section jeux ? Hum, je peux surement y mettre les MMO auxquels je joue et mes jeux de rôle ? Finalement, c’est peut-être pas que pour le sexe les sites de rencontre. Allez, regardons les profils… Les photos sont particulières. Ça doit être des fans de moto ou de heavy metal, au vu de leurs tenues. Tiens, lui, il me plait bien. Un loup cache son visage mais laisse voir ses magnifiques yeux. Il a l’air mystérieux et rassurant à la fois.

Premiers échanges

Premiers échanges

Oh mince ! Non ! Non… Je savais pas que cliquer sur la photo envoyait automatiquement un bonjour. Je ne suis pas prête ! Il me répond. « Ton profil est plein d’humour, es-tu aussi radieuse que tes blagues ? »

Moi ? Drôle ? Ce n’est pas le premier mot qui me viendrait à l’esprit. Jouons la carte de la franchise et parlons de sujet que je maîtrise : « Je suis un peu timide. J’espère que tu me trouveras aussi drôle et radieuse si l’on se rencontre. Aimes-tu les jeux de rôle toi aussi ? »

Ce moment où tu attends la réponse de l’autre est tellement long. Je doute. Mais en même temps, cette situation inconnue m’attire. « Oh, tu es directe ! Oui, j’aime beaucoup, je dirai que c’est la base de notre passion. »

Oui, il a répondu. Je ne suis vraiment pas à l’aise pour lui écrire sur cette application. Je le serai beaucoup plus à voir sa collection de livres et à parler directement. « Veux-tu que l’on se rencontre pour parler BD ? Je ne suis pas très à l’aise sur l’application, je préférerai que l’on se voit. Et pourquoi pas porter un loup, comme sur ta photo, tous les deux ? »

« J’aime beaucoup ton franc-parler. Je te donne mon adresse. Rendez-vous dans 3 jours ? »

L’appartement

Appartement de l'inconnu

Et c’est de cette façon que je me retrouve là aujourd’hui. Dans ce magnifique salon d’un parfait inconnu. Habillée de ma plus jolie robe à fleurs et d’un loup argenté. Un sac rempli de ma BD préférée, un jeu de société spécial deux joueurs et le dernier exemplaire du manuel du joueur de Cyberpunk. Lui est aussi beau que sur la photo. Très élancé et les mouvements si fluides. Il semble super à l’aise. Il doit avoir l’habitude de rencontrer des étrangers. « Je te sers un verre ? »

Il me laisse seule le temps d’aller chercher les verres. Sur la table, une bougie parfumée est allumée. Elle sent bon. Je ne vois pas de bibliothèque. Par contre, il possède de très beaux tableaux représentant des corps semi-nus enlacés. Rien de vulgaire, c’est plutôt artistique et raffiné. Son intérieur attise vraiment ma curiosité.

La chambre

Le fan de BD- la bougie

« Tu veux passer à côté pour parler de nos sujets en commun? » Il se penche vers moi, approche son visage et sourit. Je pense deviner un clin d’œil derrière son loup. Il souffle sur la bougie allumée. Le délicat fumet de celle-ci mêlé à son odeur me parvient aux narines. Il me fait un signe de tête pour que je le suive, faisant jouer des mèches de cheveux sur le haut de son loup. Le plateau de rafraîchissements dans la main, il me tend son coude pour que je m’accroche à son bras. Puis il se dirige vers une porte au fond du salon.  Il ouvre la porte et me fait passer devant. Galant…

Je prends une inspiration, m’attendant à être éblouie d’une bibliothèque bien fournie de bandes dessinées. La douche froide. Je fus saisie d’un hoquet de stupeur. Je venais d’entrer dans… comment dire… une salle de torture ? Quel contraste avec sa délicatesse et la pièce précédente. Pourquoi ? Pourquoi ai-je regardé cette application ? Comment et pourquoi suis-je venue chez un parfait inconnu ? Personne ne sait que je suis là…

Lire aussi notre article: Nuit magique

Sa passion

Loup vénitien

« Hey ma belle, tout va bien? »

Je suis allongée sur le lit, son visage sans son loup au-dessus de moi. Ces yeux gris sont magnifiques. Il me sourit. « C’est bien, tu reviens à toi. Tu as perdu connaissance un instant. Prends ton temps. Respire doucement »

Je me rends compte que je serre sa main trop fort. Mais il continue à me sourire et à me rassurer. Je souffle un bon coup et commence à regarder autour de moi. Des cordes, des menottes, des fouets et des objets que je n’ai jamais vus auparavant. Il y a des étagères avec des jouets sexuels. Tout est bien rangé et ordonné. Mais la pièce reste belle et décorée avec raffinement. La lumière entre par la fenêtre ouverte et fait jouer les reflets de ses cheveux. Un doux voilage rouge évite d’être ébloui.

« Tu n’es pas un fan de bande dessinée ? » Il part d’un doux rire. Puis, en me caressant la joue délicatement, il m’explique le sens des initiales BDSM… Il s’empresse de me dire que je n’ai pas à me sentir obligée de quoi que ce soit, que l’on peut retourner au salon pour parler d’autres sujets. Joignant son geste à la parole, il enlève sa main de ma joue et commence à se redresser.

« Restons ici »

Ses yeux se mirent à briller légèrement par la surprise et l’excitation. « Vraiment? Ok, je vais m’asseoir à côté de toi. Mais je ne veux pas t’effrayer. Nous n’utiliserons aucun accessoire sauf si tu le demandes. Et si tu souhaites tout arrêter, tu en as parfaitement le droit. Tu n’auras qu’à dire… »

« Cyberpunk ! » Il s’assit à mes côtés tout en rigolant gentiment de mon safe Word.

Découverte de mon corps

Le fan de BD - découverte de mon corps

Il commence à me caresser les doigts tout en allumant une musique douce de son autre main. Puis remonte sur mon poignet, mon avant-bras, mon bras… jusqu’à ce qu’il atteigne le col de ma robe. Il me sourit, se redresse et me caresse le cou, le lobe de l’oreille et finit sa course sur ma joue. Ses doigts sont doux et légèrement parfumés.

Il me saisit la main, l’approche de son visage et embrasse mes doigts. Me proposant par ce geste un petit jeu où il dépose un baiser sur chaque partie de mon corps où ma main se pose. Il est beau, il est tendre. Ses lèvres sont si douces et ses baisers aussi légers qu’une plume. Il prend un petit plaisir à ne jamais m’embrasser les lèvres, toujours autour. Puis je commence à glisser ma main sous ma robe… sur mes cuisses… mon ventre. Je remonte. Sa bouche me suit…

À son tour

Le fan de BD - la plume

Je vois son regard se poser derrière moi. Il secoue la tête puis me regarde de nouveau. « Tu es belle »

Je regarde où son regard se portait. Des plumes de jolies couleurs posées sur l’étagère derrière moi. Je prends l’une d’elles dans la main et commence à parcourir son corps de la même manière qu’il l’a fait avec le mien. Je lui enlève son t-shirt pour passer ma plume sur son torse bien dessiné. Sa respiration est rapide. Ses bras légèrement musclés, son torse de nouveau puis son ventre, son bas-ventre, je fais glisser ma plume. Puis, je la passe sur son caleçon. Il l’enlève doucement. Je me rallonge à ses côtés, les joues rouges de désir et de timidité.

Il vient au-dessus de moi, un bras autour de ma taille. Il me regarde, me sourit. J’enlève mon loup. Il ne lui en fallait pas plus comme signal. Il presse ses lèvres sur les miennes, me donnant un fougueux baiser. Son corps est très proche du mien. Si proche que je le sens très dur contre ma culotte.

Un peu plus bas

Un peu plus bas

Je l’ôte d’une main, la deuxième continuant de se balader sur ses bras musclés. La sienne descend rapidement le long de mon corps et découvre la zone ainsi dévoilée. Il y glisse un doigt qui s’introduit aisément. Je suis très excitée. Il y glisse un deuxième… Il commence des mouvements lents en moi. Une fois ma respiration devenue hachée, il s’arrête.

Il m’embrasse dans le cou. « Continue, j’en veux encore » Il me sourit. Puis sa bouche descend lentement vers mes seins, mon ventre puis entre mes cuisses. Je jouis une première fois sa tête entre mes jambes. Puis il revient sur moi et me pénètre avec fougue mais douceur. Nos corps se mélangent en une parfaite harmonie, comme ceux présents sur les tableaux de son salon. Nos parfums se mélangent et forment une odeur délicieuse. Il me serre fort dans ses bras tout en continuant ses aller-retours. Je sens la jouissance monter une deuxième fois en moi. La sensation est si forte que je me retrouve les dents plantées dans son épaule.

Il me regarde en coin, les yeux brillants d’excitation et se laisse aller à son tour. Il se lève et part un instant se débarrasser du préservatif. Puis il s’allonge près de moi, le souffle toujours un peu rapide. « Tu es magnifique »

« Je veux te revoir. Je peux ? »

« Bien sûr » Je n’ose pas le lui dire pour le moment, mais j’ai hâte de découvrir ce que l’on peut faire avec ses jouets.

Pour conclure…

Avez-vous été à nouveau séduit(e)s par cette nouvelle comme nous l’avons été ? Serez-vous là, prochainement, pour le nouveau rendez-vous avec le Bibliothécaire ? Au plaisir de lire vos ressentis.

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *