Médiums, (vraie) science (fausses) croyances ?

Couverture de "Médiums, (vraie) science (fausses) croyances ?"

À une époque où la mort est omniprésente dans notre société, la croyance d’un « après vie » est un concept qui séduit beaucoup de gens. Parallèlement, les médiums, messagers de l’au-delà, fascinent et interpellent. Dans Médiums, (vraie) science (fausses) croyances ?, paru le 27 avril aux Éditions de l’Opportun, Patrick Sbalchiero va tenter de nous expliquer la médiumnité, les phénomènes que les médiums peuvent observer, qui ils sont et essayer de répondre à LA question qui nous intéresse tous : ces phénomènes sont-ils authentiques ?

Esprit es-tu là ?

Voyage au cœur de la médiumnité.

Souvent associée à l’occultisme, la médiumnité fascine autant qu’elle interroge. Quels furent les premiers médiums ? Quelles sont les capacités supposées de ceux qui se prétendent médium ? Un médium est-il un « voyant », un surdoué ou un simple diseur de bonne aventure ? L’enquête menée par Patrick Sbalchiero répond à ces questions et à bien d’autres.

Les médiums décryptés !

Quels sont les principaux phénomènes visibles par un médium ? Peut-il réellement prédire l’avenir ? La médiumnité relève-t-elle de la science ou de la religion ? Comment prouver la réalité d’une manifestation décrite par un médium ? Quelle différence existe-t-il entre médiumnité et spiritisme ? Voyage médiumnique, communication avec l’au-delà, phénomènes spirituels, prédictions… le monde des médiums n’aura bientôt plus aucun secret pour vous !

Éditions de l’Opportun
exemple de page de Médiums, (vraie) science (fausses) croyances ?"

De tout temps, l’Histoire atteste de la présence de médiums, qu’ils soient appelés vestales, pythies, oracles ou encore voyants selon les différentes périodes historiques à laquelle ils officient. Ces personnes qui perçoivent intuitivement des phénomènes non perceptibles par les cinq sens ont régulièrement fait l’objet d’analyses scientifiques afin de déterminer la réalité de leur « don ». Mais comment mesurer ou expliquer ce qui n’est pas perceptible ? Toujours est-il que si pour certains les médiums relèvent de la superstition et de la supercherie, d’autres sont convaincus de leur capacité à communiquer avec les disparus. Dans ce débat, qui a tort et qui a raison ? Bien malin celui qui pourrait trancher.

Découvrez un extrait de Médiums, (vraie) science (fausses) croyances ? ici

Le blues du parapsychologue

Avec plus d’une vingtaine d’œuvres à son actif, Patrick Sbalchiero n’en est pas à son premier livre sur le paranormal. Après avoir publié des écrits sur la lycanthropie, les expériences de mort imminente, les voyants, les fantômes et les démons, il s’attaque ici aux méthodes de communication des disparus. Détenteur d’un doctorat en histoire, Chevalier de l’ordre des arts et des lettres, il est professeur à l’École cathédrale de Paris, ce qui se ressent beaucoup dans sa manière d’écrire très doctorale. Médiums, (vraie) science (fausses) croyances ? est rédigé comme un essai, dans un vocabulaire très soutenu et assez technique.

exemple de page de Médiums, (vraie) science (fausses) croyances ?"

Ce qui saute aux yeux dès le début du livre, c’est à quel point l’opinion et les croyances de l’Église catholique sont mises en avant tout au long de la démonstration. Cela s’explique assez aisément en se renseignant un peu sur l’auteur qui est un fervent catholique, directeur de la revue Mélanges Carmélitains et dont les autres publications sont centrées sur le catholicisme. Heureusement, M. Sbalchiero reste assez objectif pour ne pas transformer son œuvre en diatribe chrétienne contre les médiums.

Malleus Maleficarum

Les premières pages définissent ce qu’est la médiumnité et pourquoi elle est très largement confondue avec l’occultisme, la sorcellerie, la voyance et j’en passe. On prend tout de suite le sujet à bras-le-corps, avec un rapide état des lieux des arguments avancés par les pro-médiums et par les sceptiques. Puis l’ouvrage nous entraîne sur le terrain de la tentative d’explication scientifique des phénomènes psychiques. Bien entendu, il convient au préalable de se mettre d’accord sur le concept de « preuves » scientifiques, celles-ci étant obsolètes dans le cas de perceptions extrasensorielles. En plat de résistance, il nous est proposé de nous intéresser aux médiums à proprement parler. Nous passerons donc en revue ce qui leur est reproché et pourquoi ils ont une si mauvaise image auprès d’une certaine catégorie de la population.

Lire aussi  Collégiens CASSE-COUILLES, les profs en voient de toutes les couleurs !
exemple de page de Médiums, (vraie) science (fausses) croyances ?"

Nous reviendrons ensuite sur la médiumnité à travers les âges, leurs différences ou points communs avec les spirites et quels sont les différents types de médiums. Enfin, nous nous intéresserons aux différents phénomènes auxquels sont confrontés les médiums, l’art médiumnique et la xénoglossie (capacité qu’ont les médiums, en transe, à parler une langue qui leur est totalement inconnue en étant conscient). Pour finir, le livre nous propose de nous attarder sur un sujet brûlant : médiums et mystiques, mêmes causes, même combat ? L’un étant un profane (le médium) et l’autre un religieux (le mystique), ne sont-ce pas finalement deux noms pour désigner la même capacité ?

Retrouvez notre article sur “Ce que la mort m’a dit…” Les incroyables confessions d’un embaumeur ici

La boule de cristal, le microscope et le fantôme

Autant vous le dire direct, vous ne trouverez aucune réponse à ses questions dans le livre. Il est certes difficile d’affirmer quoi que ce soit sur le sujet, tant les témoignages sont nombreux et les preuves concrètes inexistantes. L’auteur réussit le tour de force de réaliser un état des lieux assez complet du monde de la communication extra-naturelle. Pour autant, le livre, et donc son auteur, ne prennent jamais position et se contentent de rester des témoins passifs. Cela est sans nul doute voulu, mais j’aurais aimé savoir dans quelle catégorie des pro ou des anti se situait Patrick Sbalchiero. Qui plus est, le style de l’auteur est assez lourd, rédigé un peu à la manière d’un essai scientifique (avec le vocabulaire qui lui est associé), ce qui rend le texte fastidieux à lire.

Autre exemple de page

Le sujet est passionnant, mais certains termes utilisés, pas toujours connus du commun des mortels, n’aident pas à accrocher le lecteur. De plus, le rapport constant et appuyé à la religion m’a très fortement dérangée, même si le parallèle est inévitable. Afin d’apprécier pleinement le voyage qui nous est proposé ici, il convient d’avoir une base de connaissances sur le sujet. Je ne nierais pas que j’ai appris beaucoup de choses avec la lecture de Médiums, (vraie) science (fausses) croyances ?, mais si je n’avais pas eu une critique à rédiger, je doute que j’en serais venue à bout.

Finalement, tout dépend de ce que vous cherchez. Si une enquête de type revue scientifique ne vous dérange pas, vous aurez alors entre les mains un volume extrêmement bien documenté sur tous les aspects de la médiumnité et les débats houleux qu’elle suscite encore aujourd’hui. Si, comme moi, le sujet vous plaît, mais que vous avez un cursus scientifique qui s’est fait dans la douleur, ce genre de rédaction risque de vous rebuter et ce malgré les grandes qualités inhérentes à l’ouvrage, à son sujet et à l’enquête menée par l’auteur.

Pour conclure…

Médiums, (vraie) science (fausses) croyances ? est un très bon livre, bien documenté avec une approche sérieuse sur le thème des médiums. Si vous recherchez une lecture un peu légère, ce n’est clairement pas le livre qui est fait pour vous. Si en revanche vous souhaitiez une thèse complexe et complète s’intéressant à la médiumnité sous tous ses angles, vous pouvez vous laisser tenter par l’ouvrage de Patrick Sbalchiero. Nul doute que votre soif d’approfondissement sur un sujet aussi délicat que les perceptions extra-sensorielles sera comblée.

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.