Mighty Mothers – Tome 2

Au mois de mars dernier les éditions Mangetsu nous faisaient découvrir le dernier bébé d’Eiji Karasuyama, l’excellent dessinateur de Lesson of the Evil : Mighty Mothers. Désormais au dessin et à l’écriture, le mangaka nous livre ici une histoire de vengeance totalement explosive et qui fleure bon le Girl Power. On avait adoré le tome 1, on a surkiffé le tome 2 !

"Mighty Mothers" Tome 2 couverture

Ladies Vengeance

Dans une société gangrenée par la pauvreté et les inégalités, les drames humains se multiplient à l’insu de tous. C’est là qu’intervient Akane Honjô, qui, sous couvert de prendre son « service » au jardin d’enfants de son fils, défend les faibles et les opprimés lors de périlleuses missions !

Un manga d’action survolté, où les femmes n’hésitent pas à se salir les mains et à prendre les armes pour protéger celles qui doivent l’être !

Mighty Mothers est une série spectaculaire sublimée par le trait dynamique d’Eiji Karasuyama ! Terminé en trois volumes, il s’agit d’un manga publié au Japon en 2021 par Nihon Bungeisha, une maison d’édition réputée pour ses titres d’action captivants.

Mangetsu
"Akane Honjô" caissière le jour et tueuse la nuit.

Dans Mighty Mothers on suit le quotidien d’Akane Honjô, mère célibataire d’un petit Shintarô et caissière de supérette maladroite de son état. La jeune femme fait tout son possible pour offrir une vie décente à son fils, qu’elle conduit tous les matins au jardin d’enfants “Pluie d’étoiles”. Mais Akane a un secret. La nuit venue, elle prend son “service” et se transforme en une tueuse redoutable en compagnie des autres mamans solos de la crèche. Réunies sous l’égide de la directrice de “Pluie d’étoiles”, elles luttent pour contrecarrer les exactions du Jin’eikai, un gang de malfrat qui a pris le contrôle de la ville après avoir exécuté tous les membres du clan Shinonome.

"Silvia" Ex-espionne experte en déguisement

En compagnie de Silvia une ex-espionne et de Ryûko, surnommé “la démone”, la femme du chef du clan vaincu, Akane, ancienne tueuse du clan, compte bien venger son chef et empêcher les gangsters sans foi ni loi du Jin’eikai de faire de nouvelles victimes. Après avoir vu leur business de trafic d’organes, de traite d’êtres humains et de vente d’esclaves contré par les actions musclées de ces guerrières pas comme les autres, le gang riposte en engageant Kizamiya, une tueuse de classe internationale qui prend Akane pour cible et parvient à la blesser. Afin de forcer cette dernière à accepter le combat, la tueuse à gage enlève Shintarô, provoquant la colère de sa mère.

Akane et Kizamiya en plein combat dans "Mighty Mothers"

Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais… elle flingue !

Akane Honjô est employée le jour et assassin la nuit. C’est au jardin d’enfants « Pluie d’étoiles », auquel elle confie son fils, Shintarô, que cette mère célibataire prend son « service ». La nuit tombée, elle combat sans relâche le Jin’eikai, une organisation de malfrats responsable de nombreux sévices. Hélas, l’enlèvement de Shintarô par une tueuse à gages risque de compromettre sa quête de justice. Parviendra-t-elle à sauver son fils ?!

Préparez-vous pour le deuxième tome de cette série bourrée d’action, où les hors-la-loi font la loi !

Mangetsu
Akane est prète à tout pour récupérer son fils dans "Mighty Mothers"

Le tome 2 de Mighty Mothers s’ouvre alors que Shintarô est toujours aux mains de Kizamiya, et qu’Akane s’apprête à se ruer à la rescousse de son rejeton. Arrivé sur les lieux du rendez-vous fixés par la tueuse, Akane se débarrasse du comité d’accueil et retrouve Kizamiya et Shintarô. Après avoir soustrait son fils du danger grâce à l’aide de Silvia, la jeune maman, furieuse, se rue dans la bataille. Désormais libérée de la menace de l’exécution de son petit garçon, elle va se débarrasser de la criminelle, mais pas sans quelques blessures au passage. De retour en sécurité, ce sont des retrouvailles émouvantes qui attendent les membres de “Pluie d’étoiles”.

Le combat final entre Akane et "Kizamiya" est sans pitié

Cependant, l’élimination de leur assassin rend les lieutenants du gang furieux et, devant l’inaction apparente de leur chef, ils décident de prendre les choses en main en faisant appel à un groupe de mercenaires féminins étranger. Mais celui-ci est éradiqué par une étrange meurtrière masquée, mandatée par Genji Gôya qui n’apprécie que moyennement que ses hommes outrepassent ses ordres. Cette petite mise au point faite, il décide de convoquer Kasukabe, la directrice du jardin d’enfants, afin de lui poser un ultimatum. Accompagnée de Ryûko, la vieille femme se rend au QG de l’organisation ennemie, mais il s’agit en fait d’un piège tendu par Goyâ. Arriveront-elles à s’en sortir indemne ?

Les filles sont convoquées au QG du Jin'eikai dans "Mighty Mothers"

Découvrez un extrait de Mighty Mothers – Tome 1 ici !

Serial Mothers

Il faut bien le reconnaître, le tome 2 de Mighty Mothers confirme l’opinion que j’ai émise lors de ma critique du volume 1. Maintenant que la présentation de nos héroïnes est faite, nous passons dorénavant au plat de résistance, le second livre donnant la part belle à l’action. Les combats s’enchaînent à vitesse grand V sans aucun répit pour les femmes du jardin d’enfants. On s’attache immédiatement au personnel de la crèche et on en arrive à légitimer leur utilisation de la violence, aussi cruelle soit-elle, pour détruire le Jin’eikai, surtout quand l’on voit de quoi ils sont capables. Le début de Mighty Mothers était déjà violent, avec ce nouvel épisode, elle monte encore d’un cran.

"Ryûko" et Akane sont tombées dans un piège

Je ne le répéterai jamais assez, mais ce manga n’est absolument pas à mettre entre toutes les mains vu les propos et les atrocités commises tout au long de ces pages que ce soit en termes de nudité, de sexe ou de torture. On en apprend également plus sur le passé d’Akane et Ryûko, dont on avait déjà eu un bref aperçu précédemment. De manière intelligente et bien amenée, ces flashbacks nous dévoilent le pourquoi du comment de la lutte de ces femmes qui sont entrées dans l’ombre après la mort des hommes du clan, leur conférant désormais le rôle principal dans l’affrontement contre leurs ennemis. Ce qui est intéressant ici, c’est qu’au-delà du rôle d’adversaires, les autres hommes ne sont ici rien de plus que des subalternes. Les morts du clan Shinonome sont d’ailleurs représentés sans visage lors des flashbacks, ce qui les anonymise au profit de leurs femmes.

la guerre est déclarée entre le jardin d'enfant et le gang dans "Mighty Mothers"

J’ai vraiment hâte de connaître le dénouement de l’intrigue, même si je crains que certaines choses (comme le passé de Silvia et comment elle a intégré l’équipe de la “Pluie d’étoile” ou encore la véritable identité de Kasukabe) n’aient pas le temps d’être traitées par Eiji Karasuyama. Mais il reste encore un tome à venir et tous les espoirs restent permis. Je voulais par ailleurs vous parler des couvertures des différents tomes de Mighty Mothers dont chaque volume met en lumière un des protagonistes du trio principal (Akane, Silvia et Ryûko).

Qui est donc cet étrange femme dans "Mighty Mothers" ?

Dotées d’un vernis sélectif qui sépare la jaquette en deux, elles illustrent parfaitement la dualité de chacune de ses héroïnes en les mettant en scène dans leur version jour et dans leur version nuit. Encore un excellent travail de la part de Mangetsu, dont la philosophie a toujours été de faire des mangas des “beaux livres”, philosophie héritée de leur maison mère Bragelonne dont les différents ouvrages sont connus pour cela.

"Mighty Mothers" Tome 1 couverture
"Mighty Mothers" Tome 2 couverture
"Mighty Mothers" Tome 3 couverture
Pour conclure…

Après un premier tome sous forme de présentation des personnages, ce sont à présent les combats et les flashbacks qui prennent le dessus dans Mighty Mothers tome 2. Le récit s’accélère de plus en plus et on sent parfaitement que le troisième tome sera le dernier, ce qui fait que l’on craint d’autant plus pour la bande du jardin d’enfants, qui semble dorénavant être en position de faiblesse par rapport à l’ennemi. Les filles sortiront-elles vainqueur de la guerre ouverte avec les hommes du Jin’eikai ? Réponse le 12 juillet 2023 à la sortie du troisième et dernier tome de la série.

Vous devriez Lire aussi
Dragon Mania - 1. La fille de Feu

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *