Articles a la une

Derniers commentaires
critique

Pics Célestes

On a lu le premier tome des « Pics Célestes » de Marine Gautier, intitulé « La pierre d’Aube ». C’est un roman de près de trois-cents pages destiné à un public d’adolescent à adulte. Il est édité chez Alter Real dans la collection Imaginaire et nous plonge dans un univers fantasy envoûtant.

 

Pics Célestes

 

Synopsis

Grâce à l’escouade volante des Sphinx, la ville d’Erygia résiste tant bien que mal aux assauts répétés des Amélunes, des créatures mi-hommes mi-spectres. La dévotion de ces patrouilleurs et de leurs griffons force l’admiration de Callie, une jeune serveuse au tempérament bien trempé. Nuit après nuit, elle les observe et rêve secrètement de les rejoindre. Particulièrement lorsqu’Alex, héritier des Fondateurs et futur dirigeant de la cité, fend les airs sur sa majestueuse panthère ailée.

Les combats font rage et, malgré l’énergie déployée par les Sphinx, un soir tout bascule : l’ennemie envahit la cité, forçant les habitants à fuir leur foyer. Au cœur de ce mouvement de panique, Callie parvient à s’échapper in extremis. Déterminée à survivre, elle fera tout pour aider sa ville et se mettre à l’abri du danger. Pendant son périple, elle devra faire alliance avec Alex, qui cache un énorme secret.

Avis

Ce premier tome de la trilogie a une fin qui lui est propre. C’est, à mon avis, un point très positif qui évite l’écueil de la frustration en cas de cliffhanger et en attendant la sortie des opus qui suivent ou le moment de les acheter. Les tomes 2 et 3 « Les Pics Célestes » de Marine Gautier sont déjà disponibles toutefois.

L’écriture est empreinte de poésie, de magie, et le lecteur ou la lectrice est emporté(e) dans le tourbillon des mots de l’auteure. L’action est bien rythmée, on ne s’ennuie pas. Les rebondissements se succèdent sans paraître exagérés. Les personnages sont attachants, en particulier Callie, à qui l’on se lie dès les premières pages. Sa force de caractère malgré sa situation délicate force l’empathie et le lecteur n’est pas au bout de ses surprises avec cette héroïne unique en son genre.

Tant par la forme où chaque phrase semble avoir été pesée, que par le fond où les découvertes vont bon train, ce roman est une véritable réussite. La lecture est fluide et le suspense à son comble du début à la fin. La toile est tissée fil après fil, la construction de l’intrigue, impeccable, si bien qu’il est difficile d’anticiper les actions suivantes. En cela, Marine Gautier remporte son pari, « Les Pics Célestes » transportent les lecteurs dans un autre monde.

Pour conclure, voici un roman de SFFF lesbien, où le côté FF est suffisamment léger pour ne pas envahir l’histoire, mais est un véritable plus pour les lecteurs et lectrices. La richesse des relations entre les personnages permet de découvrir, au fil des chapitres, une histoire fascinante. L’amour des mots, de la précision, de la justesse transparaît dans chacune des lignes des « Pics Célectes » de Marine Gautier. En bref, une lecture profondément humaine vivement conseillée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *