Articles a la une

Derniers commentaires
critique

Reign : le destin d’une reine

J’ai voulu faire un petit clin d’œil à mon précédent article qui parle de la famille royale d’Angleterre avec la série « Reign ».

Ici, nous allons remonter quelques siècles et nous intéresser à l’une des ancêtres d’Élisabeth II, la reine Marie Stuart.

De façon très très romancée, vous allez découvrir l’histoire de la dernière reine d’Écosse avant son unification avec le reste de l’Angleterre.

Synopsis – Reign : le destin d’une reine – Saison 1

Mon avis sur Reign : le destin d’une reine

J’ai découvert cette série sur Netflix (pour ne pas changer), mais celle-ci n’est pas produite par la célèbre plateforme.

Elle retrace l’histoire de notre jeune Marie Stuart, de son mariage avec François II, jusqu’à sa mort.

Reign : le destin d’une reine

Pour celles et ceux qui n’aiment pas les histoires très bisounours, je ne vous la conseille pas.

Je l’ai trouvé très fleur bleue, car nous avons droit à beaucoup de « Je t’aime moi non plus » à toutes les sauces, tout cela dans un cadre médiéval.

Tout comme la série « The Crown », nous découvrons une partie de l’Histoire, mais cette fois-ci de trois pays : la France, l’Angleterre et bien sûr, l’Écosse.

La série se compose de quatre saisons, chacune composée d’une vingtaine d’épisodes. Autant vous dire que si vous n’aimez pas le style, cela va être long…

Ce que j’ai bien aimé dans Reign

Dans « Reign », le seul personnage qui a su capter mon attention est notre chère Catherine de Médicis.

C’est fou ce qu’elle est créative dans ses machinations !

Reign : le destin d’une reine

C’est aussi une femme que le roi Henri II a délaissée au profit d’une autre. Elle s’est donc réfugiée dans l’amour qu’elle porte à ses enfants.

La pauvre Marie, quant à elle, enchaînera les péripéties et très souvent, elles ne seront pas joyeuses…

Encore une fois, le rôle de reine est difficile et à cette époque, l’objectif est de donner naissance à un garçon qui sera le futur héritier.

Elle doit également reconquérir le royaume d’Angleterre qui appartient à sa cousine, la reine Élisabeth Iʳᵉ et gérer à la fois deux pays : l’Écosse, sa patrie, mais aussi la France où elle joue un rôle important en tant qu’épouse de François II.

Tout cela en plus de déjouer les plans de sa chère belle-maman Catherine et de ses autres ennemis.

Là aussi, il y a également la question de la religion qui intervient. Pas tout à fait comme dans « The Crown », vu que nous sommes assez loin de l’époque actuelle, mais par rapport à la guerre entre le Catholicisme (France & Écosse) et le Protestantisme (Angleterre).

Le peuple est divisé et c’est aux souverains de réunifier leurs pays ce qui n’est pas chose aisée.

En conclusion, si vous aimez les histoires à l’eau de rose et que celle de Marie Stuart vous tente, alors lancez-vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *