School of Chocolate

School of Chocolate est un show télé proposé par Netflix et dont les candidats sont évalués par le pape du chocolat (du moins de mon point  de vue), le chef Amaury Guichon. Disponible depuis le 26 Novembre 2021, je vous livre ici mon avis sur cette émission pas comme les autres.

Synopsis

Amaury Guichon, le pape du chocolat !

Si vous utilisez les réseaux sociaux, il est impossible que vous ne soyez jamais tombé sur l’une des vidéos du chef. Il montre notamment sur Instagram ses plus belles créations, et notamment comment il fait. Sa passion lui est venue très jeune (14 ans), et après avoir exercé pendant plusieurs années en France, c’est vers les États-Unis qu’il officie désormais. Il a notamment fondé sa propre école, où il dispense ses petits trucs et astuces. L’émission School of Chocolate reprend le même concept mais ce sont des professionnels qui s’affrontent, exerçant dans la pâtisserie et / ou la chocolaterie. Ils ont un but commun, obtenir les 50 000 $ de récompense et réaliser leurs rêves.

La première démonstration : le crayon qui se mange et qui écrit !

Une compétition, mais pas que…

Il y a quelque temps, je vous parlais d’une émission similaire, mais sur le maquillage (Glow Up). La compétition était féroce et les candidats tous plus talentueux les uns que les autres. Ici, dans School of Chocolate, je n’ai pas ressenti la même chose. Il y a de la pression et de la compétition, mais c’est avant tout des épisodes où l’on apprend énormément. Amaury lui-même est extrêmement bienveillant et, même s’il n’y a qu’un seul vainqueur, les autres participants repartiront avec beaucoup de connaissances. Par exemple : comment on fait des bulles en sucre (et même si ça a l’air hyper simple, je pense qu’ au contraire c’est super compliqué !).

De manière générale, la discipline du chocolat est compliquée. La pâtisserie l’est, alors le chocolat je ne vous en parle pas ! Vous avez bien dû voir dans l’émission “Le Meilleur Pâtissier” Cyril Lignac qui disait “Attention à la température” ! Car en effet, ça sèche, ça colle et, suivant la température, vous n’obtiendrez pas le même rendu !

Le déroulé de l’émission

Dans le premier épisode, le chef demande à ses étudiants de réaliser un détournement de plat visuellement, et de leur choix (sucré ou salé). Ensuite, la seconde épreuve est une épreuve de sculpture de chocolat. À chaque “première session”, c’est surtout un cours de pâtisserie. Les deux meilleurs élèves peuvent ensuite choisir leur épreuve ou choisir leur équipe (si l’épreuve doit se faire à plusieurs) tandis que les deux moins bons élèves, eux, ont un petit cours avec le chef. Et ça, je trouve que c’est relativement cool, car au moins ils peuvent retravailler (sans pression) la / les techniques qu’ils n’ont pas réussi, et avoir la petite astuce du chef.

Lire aussi  Cliquer c'est polluer - Comment internet réchauffe la planète : comprendre pour agir

Mon avis sur School of Chocolate

Mis à part que j’avais faim durant tout mon visionnage de cette émission, j’ai été relativement étonnée de la bienveillance du chef et surtout du comportement des candidats. La plupart d’entre eux étaient bienveillants également et n’hésitaient pas à aider leurs camarades si besoin. Ils ont tous une personnalité bien tranchée, et c’est ce qui donne le charme de cette émission.

Le plus drôle, c’est de voir leurs yeux ébahis lors des épreuves de sculpture. Même si ce sont des professionnels, ils sont comme des enfants avec des « Wouaaaa ». Moi-même devant mon écran je faisais pareil. Et surtout, on se posait tous la même question : “C’est tout en chocolat ? Comment ça fait pour tenir ?”.

Et tout au long, je me suis posée une question, sans vraiment savoir : est-ce que les goûts et le jugement reposent sur les attentes d’un américain ? Ou est-ce que ça serait plutôt style français ? Aujourd’hui, la pâtisserie / chocolaterie essaye d’utiliser beaucoup moins de sucre. Mais les américains aiment bien ça quand même ? En tout cas, c’est une question qui m’a traversé l’esprit.

Et mon moment préféré : la manipulation du sucre justement ! Les étudiants avaient le choix entre deux techniques : le seau d’air ou la pompe. Concernant la seconde, je pense avoir aperçu un petit clin d’œil à un autre chef pâtissier très connu sur les réseaux sociaux : Cédric Grolet ! En effet, ce dernier utilise entre autres cette technique pour donner vie à ses créations : les fruits réalistes. Et l’un des étudiants a en effet choisi de faire une poire dans le même style ! Nous n’avons certes pas le même rendu mais c’est un beau clin d’œil.

Pour conclure…

C’est beau ! Visuellement et humainement. On est vraiment dans une salle de classe, avec des bons et des moins bons, mais il y a une belle camaraderie. Toutes les réalisations sont sublimes et on se rend compte que les boulettes peuvent arriver même aux meilleurs. Quoi qu’il en soit, cette émission est enrichissante et on apprend des choses. Je ne dis pas que je reproduirai les astuces du chef chez moi, mais en tout cas c’est intéressant !

Pour l’instant, il n’y a qu’une seule saison de 8 épisodes d’une heure chacun. On ne dirait pas mais ça passe très vite. Si vous aussi vous êtes un amoureux du chocolat ou de la pâtisserie, je vous invite à y jeter un œil (une langue, ça aurait été bien mais un écran c’est pas terrible en terme gustatif). Et sur ce, je vous dis à la prochaine !

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.