Sex Education

"Sex Education" la série Netflix qui a surpris tout le monde

Sortie le 11 janvier 2019, Sex Education a débarqué sur Netflix pour nous relater la vie intime et sexuelle d’un lycée. Tous les sujets sont abordés et c’est Otis et Maeve qui, dans leur cabinet de sexologie improvisé, règlent les problèmes des lycéens.

Attention, il s’agit d’une série abordant des sujets explicites et matures malgré l’âge des personnages. Netflix la déconseille aux moins de 16 ans.

L’histoire

"Maeve et Otis" un duo improbable
"Sex Education" et son casting de jeunes inclusif

Sex Education c’est Otis et Maeve, deux jeunes que tout oppose, l’un est le fils d’une sexologue réputé et la deuxième n’a pas de parent et vit dans un camping mais s’y connaît en sexualité. Ils vont s’unir et ouvrir un cabinet de sexologie clandestin afin d’aider leurs camarades mais aussi se faire de l’argent.

Une série rafraîchissante déconseillée aux moins de 16 ans qui va aborder tous les sujets tabous et non tabous de la sexualité que ce soit l’homosexualité, l’impuissance, l’infidélité, la passion pour les tentacules et tout autre sujet que les gens ne souhaitent pas toujours aborder de peur d’être jugés.

Un succès hallucinant pour Sex Education

À première vue, on peut se dire que cette série n’invente rien et qu’il s’agit encore d’une histoire basée sur une bande d’adolescents en quête de sexe à l’Américain Pie. Eh bien non, si la série se montre assez drôle, elle aborde aussi le sujet d’un point de vue sérieux et pas forcément grâce aux adultes qui sont aussi barrés que les élèves.

"Otis" un sexologue hors norme

D’après Netflix, la saison 1 de Sex Education aurait attiré plus de 40 Millions de spectateurs. Le Lycée Moordale a donc réussi à se faire une place sur la plateforme.

La saison 1 ou comment trouver sa place

"Sex Education" casse les clichés

La saison 1 de Sex Education est tout simplement la mise en place du cabinet. Otis se retrouve à devoir écouter Adam, le caïd de Moordale et fils du proviseur, qui raconte ses problèmes d’érection. Otis va donc le conseiller sous l’œil espion de Maeve Willey qui y voit un moyen de se faire de l’argent.

Rapidement le duo se crée et le cabinet fait fureur.

Les premiers sujets sont alors abordés. L’homosexualité, l’impuissance mais aussi l’abandon familial et la pression de la société ou de la religion. Tant de thèmes parfois compliqués à traiter pour la jeunesse. Sex Education souhaite avant tout parler à cette nouvelle génération qui se voit souvent différente de celle de ses parents.

Des "Sujets tabous" tous important dans notre société
"Sex Education" et son mélange de génération.

Que ce soit Lily et ses penchants pour les formes phalliques et les tentacules, Éric qui assume son homosexualité loin de sa famille religieuse ou bien encore Adam qui se découvre et se sent perdu. Chaque spectateur peut se sentir proche d’un des personnages.

La course au succès dans la saison 2

"Sex Education" et le duo Otis Eric

La saison 2 met en place de nouvelles intrigues, Otis a enfin une petite amie et découvre que la sexualité ce n’est pas si simple. Maeve quant à elle souhaite réussir dans sa vie et se concentre sur son concours, malheureusement les soucis de famille refont surface et elle va devoir tout gérer seule.

Outre les thèmes de la saison une, nous en abordons deux nouveaux ici, la sexualité et les sentiments quand on est en situation de handicap, mais aussi les agressions sexuelles. À l’heure où nous parlons des « frotteurs » ces personnes qui se frottent aux gens dans les transports pour se faire plaisir, voilà que Sex Education aborde le sujet et le traumatisme qui en découle.

À côté, nous poursuivons les histoires déjà abordées lors de la saison précédente.

Les dangers de la société dans la saison 3

"Des traumatisme" bien souvent trop tabous
"Sex Education" et ses duo important.

Après une saison de MST à Moordale, voilà que l’on change de direction. Une nouvelle directrice débarque et elle pourrait presque concurrencer certains dictateurs. Uniforme, cours de sexualité contrôlé, vidéo d’accouchement afin de traumatiser les femmes et les pousser à l’abstinence.

Bref, cela ne va pas arranger les affaires de nos lycéens qui voient leur cabinet préféré fermer et devenir toujours plus clandestin.

Cette fois-ci nous abordons la non-binarité avec l’arrivée de Cal qui du coup va se retrouver face à une problématique, l’uniforme. Pourquoi une jupe ? Pourquoi un pantalon ? Iel aimerait choisir mais impossible, on lui impose la robe car sur son acte de naissance c’est une fille. Les grossesses tardives sont aussi abordées puisque nous allons avoir une adulte enceinte et donc son lot de questions qui va avec.

Une saison 4 inclusive, colorée et fun pour le final de la série

La saison 4 a débarqué le 21 septembre et avec son lot de surprises. Fini le lycée, nos adolescents deviennent des étudiants. Si Maeve part en Amérique pour sa filière littéraire, la plupart de nos ex-lycéens eux partent à Cavendish.

L'inclusivité et la bienveillance sont les plus importants dans "Sex Education"

Un lycée qui se veut bienveillant et inclusif. Les anciens de Moordale découvrent donc des cours de Yoga dans le jardin, des élèves qui prônent le positif et la bienveillance, mais surtout la possibilité d’être qui on est. Rapidement Otis tente de retrouver sa place de thérapeute au risque de devoir se mesurer à la sexologue du coin, Éric se sent enfin chez lui et heureux de pouvoir être qui il veut être, quant à Ruby, il semblerait que les anciens traumatismes de son enfance refont surface.

Cette saison aborde la totalité des thèmes des saisons précédentes mais aussi la transidentité, le transgenre et des sujets moins fun comme la dépression post-partum ou bien encore la violence conjugale et les relations toxiques.

Sex Education, la sexualité par le rire

Sex Education a su nous prouver que la sexualité était un sujet sérieux qu’il ne fallait pas prendre à la légère, mais surtout cette série a réussi à nous donner envie de nous y intéresser en abordant ce thème avec légèreté et bienveillance.

"Maeve" et la star française de la serie
"Sex Education" et sa bienveillance.
"L'homosexualité" un sujet omniprésent dans la serie et traité avec bienveillance.

Netflix et les plateformes de streaming font partie intégrante de la jeunesse, quoi de mieux que d’utiliser une série pour aborder un sujet tabou qui peut mettre mal à l’aise certaines personnes ? Outre le côté jeune, la série a su aussi aider l’ancienne génération à comprendre un peu mieux certains mots liés à la sexualité qui évolue avec son temps. Otis et ses amis ont chacun leur personnalité, aucun ne se ressemble et aucun n’a les mêmes soucis. Ils sont un repère pour chaque spectateur et c’est sûrement ça qui a fait le succès de la série.

Mon avis sur Sex Education

Je me suis lancée à l’époque sur la saison 1 par curiosité en me disant on va encore avoir les bimbos en string, le macho quarterback et le puceau ringard. Quelle ne fut pas ma surprise de voir… Otis le puceau ringard qui au final ne va pas être le bouc émissaire de l’école mais plutôt le meilleur pote. Sex Education casse les codes directement et c’est pour ça que j’ai continué la serie.

La saison 2 abordait des sujets beaucoup plus souples mais on en apprenait un peu plus sur nos héros. Si la saison 3 m’a moins séduite, je dois avouer que le final avec la saison 4 a été un bouquet d’arc-en-ciel. Des sujets compliqués comme le deuil, la dépression et la maladie mais avec beaucoup de sucre et de paillettes ce qui permettait de ne pas sombrer dans les larmes et la dépression. Je me suis rapidement attachée aux nouveaux personnages d’ailleurs.

C’est donc naturellement que je conseille cette série. Laissez-lui une chance, on est loin de l’ambiance American Pie qui était parfois un peu trop lourde et beauf. On a beau aimé Stiffler, on ne va pas se mentir parfois ça ne volait pas très haut. Sex Education est clairement plus léger et sûrement de par son flegme Britannique.

Pour conclure…

CLAP de fin pour Sex Education. Le 21 Septembre 2023 nous avons découvert le Lycée Cavendish et ses étudiants aussi hauts en couleur que bienveillants. La vie quotidienne de nos héros reste parfois compliquée mais les paillettes et le positif de Sex Education continuent de nous faire rêver.

Vous devriez Lire aussi
Plan Cœur, que vaut la série française de Netflix ?

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *