Sirocco

Sirocco est un vent chaud venu du Sahara et soufflant au sud de l’Europe et plus particulièrement sur le bassin Méditerranéen. C’est là où nous amène Giulio Macaione, en Italie, dans une histoire de famille où 3 générations ont chacune des choix à faire. À travers cette bande dessinée du même nom, nous allons découvrir les destins de Mia, son papa, et de sa grand-mère paternelle. Disponible depuis le 06 mai 2022 aux éditions Ankama, je vous livre ici mon avis sur cet ouvrage.

Synopsis

Mia termine le lycée et n’a qu’une idée en tête : devenir danseuse. Elle vit aux côtés d’un père affectueux qui a mis entre parenthèses sa vie intime pour l’élever, et d’une grand-mère extraordinaire qui la pousse à trouver sa voie à tout prix. Mais une nouvelle inattendue va bousculer leur quotidien : serait-ce le signe que chacun doit suivre son propre chemin ?

Un récit à la fois intime et choral sur le rapport à l’existence et la liberté de choix à tout âge.

Ankama Editions

Un petit mot sur l’auteur : Giulio Macaione

Giulio Macaione, auteur de Basilicò, met une fois de plus la famille au centre de l’attention avec une saga émouvante au format one-shot. Embarquez pour un voyage entre Venise et la Sicile, aux côtés de trois générations d’une famille pour le moins atypique.

Ankama Editions

Sirocco : 3 personnages, 3 couleurs et 3 choix de vie

Visuellement, ce qui frappe en premier le lecteur et qui différencie cette BD des autres, c’est le choix de la palette de couleur : le bleu, le violet et le jaune. Ce sont les seules qui ont été utilisées avec toute une gamme de dégradés, et un léger trait fin pour souligner les traits. Cependant, ce choix n’est pas lié avec le nombre de personnages mais plutôt par rapport au choix que chacun d’entre eux va devoir faire. Un choix crucial à un moment donné de leur vie.

Mia devra choisir entre ses études et sa famille. Son père, lui, aura un choix un peu similaire : penser un peu à lui ou continuer de s’occuper des autres. Et enfin la mamie, et sans doute le plus difficile je pense, sur comment affronter sa maladie. Il y aura plein de paramètres qui feront qu’ils choisiront un chemin plutôt que l’autre, mais le plus important c’est l’amour qu’ils se portent. De peur de faire souffrir les autres, et aussi peut-être par manque de communication, ils avancent. Mais ce que je retiens surtout, c’est toute l’humanité qui se dégage de cette bande dessinée. Il n’y a pas de bonne ou meilleure solution, il y a surtout des choix et les destins qui s’en voient modifiés.

Lire aussi  My Lovely Bodyguard - Tome 1 & 2

Le style de dessin est quant à lui réaliste. J’ai apprécié aussi les petits détails comme par exemple la Fiat 500, petit bolide phare de l’Italie. Eh oui, il n’y a pas que Ferrari qui fait leur fierté !

Découvrez notre critique de Effroyable Shermann ici !

Mon avis sur Sirocco

Allez savoir pourquoi mais en attendant la réception du livre et en n’ayant pas fait de recherches, je ne pensais pas au vent mais plutôt à la voiture de chez Volkswagen. Mais finalement, je suis bien contente d’avoir une histoire sur une famille italienne que sur un véhicule allemand.

Cette bande dessinée m’a complètement chamboulée. Pour tout vous avouer, j’ai pleuré moi aussi en lisant cette histoire. Tout le monde doit faire des choix dans sa vie, certains sont plus difficiles que d’autres, mais on avance. Mais ce qui m’a le plus touchée, c’est le thème du cancer, qui aujourd’hui n’épargne personne. Cette foutue maladie qui emporte tout sur son passage. Qui meurtrit les corps mais aussi les esprits.

La science avance et on arrive à en soigner beaucoup, cependant ce n’est pas le cas de tous. Moi-même dans ma famille, j’ai plusieurs proches qui sont touchés et d’autres qui ont été emportés. Ils me manquent chaque jour qui passe… Cette bande dessinée m’a rappelé à quel point il est important de profiter de ces instants. Et surtout de dire à ses proches combien on les aime. De ne pas être rongé par les remords, et donc de parler librement. De ne pas laisser des non-dits en suspens. Certes, peut-être que quelques egos seront froissés, mais la famille, ça reste votre cocon. Ne vous gâchez pas votre quotidien par des regrets ou des rancœurs et profitez vous aussi de chaque instant.

Pour conclure…

La bande dessinée Sirocco est disponible chez Ankama Éditions en format broché au prix de 19.90€. Il existe aussi une version numérique, disponible à la Fnac, au prix de 13,99€. Une bande dessinée pleine d’émotions et qui est ô combien humaine avant tout. Et sur ceci, je vous dis à bientôt pour un prochain article (surement un manga).

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *