A discovery of witches

A discovery of witches (Le livre perdu des sortilèges en français) est une série fantastique proposée sur Youtube (et SFR) depuis le 14 septembre 2018. Elle raconte comment Diana Bishop a accidentellement trouvé un livre “perdu” depuis des siècles et dont les créatures de la nuit veulent s’emparer.

Synopsis

A discovery of witches : un peu plus de détails (mais pas de spoil !)

Diana est à l’origine une sorcière, tout comme ses parents. Cependant, ces derniers ont été assassinés et alors Diana décide de ne pas utiliser ses pouvoirs. Elle mène donc une vie “normale”, une vie d’humain. Et elle exerce comme métier celui de chercheuse en alchimie. C’est d’ailleurs à Oxford qu’on lui propose un poste très intéressant, à condition qu’elle publie ses dernières recherches.

Étant sérieuse dans son travail, elle décide donc de se rendre à la bibliothèque et d’emprunter quelques livres pour étoffer sa publication. Cependant, parmi ceux qu’elle demande se trouve le Ashmole 782. Ce vieux grimoire est “absent” de la bibliothèque depuis des siècles, mais le bibliothécaire le trouve à sa place et le donne à Diana. En l’ouvrant, elle se rend vite compte que ce n’est pas un livre “ordinaire” et qu’il est ensorcelé. Mais le mal est fait, toutes les créatures de la nuit (sorcières, vampires, démons) l’ont senti…

Diana va donc vite découvrir qui sont ses alliés et ses ennemis, et va faire confiance à Matthew, un séduisant vampire de 1500 ans qui cache de lourds secrets mais qui est l’un des rares à être honnête avec elle.

Les différentes créatures : démons, sorcières, vampires

Dans A discovery of witches, il y a trois types de créatures “de la nuit” : les démons, les sorcières et les vampires. Si leurs origines semblent floues, elles se vouent une haine féroce depuis des siècles. Afin de maintenir la paix entre ces différents peuples, une assemblée appelée “La Congrégation” a été créée. Composée d’un minimum de deux membres de chaque espèce, elle permet également de discuter, de conserver le patrimoine de chacun et de créer des lois.

L’ensemble des créatures ont toutes une apparence humaine. Cependant, chacune arrive à savoir ce qu’est l’autre car elle ne dégage pas la même énergie. Par exemple, le sang des sorcières “chante” aux oreilles des vampires. Un vampire a un cœur qui bat très lentement, et il dégage une aura froide. Et pour finir, les démons, qui sont tout en bas de l’échelle. La première saison de A discovery of witches n’explique pas trop en quoi ils sont différents des humains, si ce n’est qu’ils sont tout aussi vieux que les vampires.

Parmi les lois existantes de la Congrégation, il y a :

  • Ne pas dévoiler l’existence des créatures aux sangs chauds (c’est-à-dire aux humains).
  • Ne pas se “mélanger” avec les autres espèces (donc des histoires d’amours interdites).
  • Protéger et obéir à la Congrégation.

Matthew : le vampire

Un peu plus haut, je vous parlais de Matthew, un séduisant vampire qui rencontre Diana à Oxford. Lui aussi est un chercheur mais en génétique. Il a remarqué que, depuis quelques années, les différentes espèces sont en train de s’éteindre progressivement. Les sorcières n’ont plus de pouvoir, les vampires n’arrivent pas à se “reproduire” (en mordant des sangs chauds), et les démons disparaissent… Ce qui l’inquiète fortement car, malgré ses recherches, il ne trouve pas d’explication logique. C’est pour cette raison qu’il veut le livre de Diana afin de comprendre les origines des créatures et pouvoir peut-être contrer le destin.

Lire aussi  Erzyll : nouvelle rédac !

Au niveau de sa représentation, je ne peux que saluer le jeu d’acteur de Matthew Goode. Pas de lentilles fluo, pas de paillettes (oui, Twilight m’a traumatisée sur cet aspect). Uniquement l’essentiel des caractéristiques d’un vampire : peau froide, buveur de sang, force et vitesse. Les veines de son corps sont un peu plus mises en avant quand il a “soif”, mais c’est tout. On reste sur du sobre et c’est très appréciable. Ce que j’ai beaucoup aimé aussi, c’est que lorsque la caméra expose son point de vue, la bande son est adaptée à sa nature. On entend les battements du cœur, le temps semble se figer quand il se concentre sur sa proie,… J’ai trouvé ça très bien fait !

Diana : la sorcière

Côté Diana, ce qui m’a beaucoup fait rire, c’est que c’est la chercheuse qui parle. Ça ne l’effraie pas de voir un vampire (vu qu’elle même est une sorcière), mais elle a soif de connaissances. C’est une aubaine pour elle de rencontrer quelqu’un qui a vécu l’histoire et qui n’est pas un simple narrateur. Elle peut ainsi lui poser toutes les questions qu’elle désire et aussi partager sa passion pour l’Histoire. L’actrice choisie joue elle aussi très bien, et son personnage a un sacré caractère !

A discovery of witches : un roman, une série et bientôt du nouveau !

A discovery of witches est à l’origine une saga de romans du même nom. Écrit par Deborah E. Harkness et publié aux éditions Orbit, le premier tome est paru en mai 2011. Vous les trouverez dans vos librairies préférées et je vous mets ici les liens sur Amazon :

Mon avis sur A discovery of witches

J’ai adoré ! C’est une super série fantastique et il me tarde de regarder les saisons 2 et 3, ainsi que de dévorer les romans dont elle est issue. Les créatures ne sont pas avec des traits / caractéristiques exagérés (notamment les vampires) et j’espère que d’autres espèces feront leurs apparitions (genre des changes formes et/ou loups-garou) dans la suite.

En revanche, je suis un peu déçue que Diana tombe aussi vite sous le charme de Matthew. C’est gros comme une maison qu’elle est raide dingue de lui, et que la réciproque est vraie. Mais bon, je la comprends, il est charmant et la petite touche française n’y est pas pour rien je pense ! Autre petit point négatif aussi, c’est qu’elle ne soit pas diffusée sur plus de plateformes style Amazon Prime ou Netflix. Car du coup, il faudra débourser en moyenne 3€ / épisode pour la regarder sur Youtube ou sinon être abonné SFR (box). C’est encore une histoire de droits de diffusion / propriété malheureusement, et donc si vous pensiez gruger avec Molotov par exemple, c’est râpé !

Pour conclure…

Si vous aimez comme moi les vampires, sorcières et compagnie, allez-y ! J’ai découvert la série en parcourant l’application TV Time. Elle a enfin compris mes goûts en matière de séries / films ! Halleluja ! Comme je le disais juste à l’instant, A discovery of witches est disponible uniquement pour les abonnés SFR ou sinon sur YouTube. Au pire, commencez par les romans ?! N’hésitez pas non plus à me dire si vous connaissez et surtout : vous en avez penser quoi ? À bientôt, pour un prochain article sur LifeByGirls !

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer