Chiruran : Shinsen Gumi Requiem – Tome 9

Au début de l’été, je vous faisais découvrir un manga nous racontant l’histoire d’une bande de ruffians amenés à créer l’une des factions les plus connues du Bakumatsu, j’ai nommé le Shinsen Gumi. Le volume 9 de Chiruran Shinsen Gumi Requiem étant disponible depuis le 17 août 2022 chez Mangetsu, il était temps pour nous de retrouver Toshizô et ses compagnons d’armes que nous avions laissés en fâcheuse posture.

"Chiruran : Shinsen Gumi Requiem t09" couverture

Kondô-léances

Edo, 1859. Le shogunat Tokugawa vit ses derniers instants.

Toshizô Hijikata, 24 ans, s’entête à défier tous les samouraïs qui croisent sa route. Son rêve ? Devenir le sabreur le plus puissant de la capitale. Des années plus tard, on le surnommera « le démon du Shinsen Gumi », une milice samouraï redoutable dont il prendra le vice-commandement… À quoi pensait-il ? Que cherchait-il ? Et surtout, quelles vérités Shinpachi Nagakura, l’un des rares survivants de cette époque tumultueuse, révélera-t-il au sujet de son ancien compagnon ?

C’est ici que débute la légende d’une bande de vauriens abonnée aux coups d’éclat !

Mangetsu
Toute la bande de héros de "Chiruran : Shinsen Gumi Requiem"

Chiruran : Shinsen Gumi Requiem s’ouvre avec une rencontre, celle d’une jeune journaliste et d’un vieil homme. Quand Makoto Ichikawa retrouve Shinpachi Nagakura, ancien capitaine du 2ème groupe de combat du Shinsen Gumi, c’est pour qu’il lui raconte l’histoire vraie de ce groupe mythique à la sinistre réputation. Mais au-delà de ça, c’est avant tout l’histoire de l’un de ses membres, Toshizô Hijikata, qui l’intéresse. Devant la ténacité de la jeune femme, qu’il identifie comme la petite fille de son ancien frère d’arme, le vieillard accepte de replonger dans ses souvenirs et dans les combats qui ont amenés ces disciples du dojo Shieikan à donner vie au Shinsen Gumi.

Makoto à retrouvé "Shinpachi Nagakura" pour entendre de sa part la véritable histoire

Après avoir intégré le Rôshi Gumi, en même temps que leur futur commandant en chef Kamo Serizawa, puis avoir été placé sous la supervision du clan Aizu au sein du Miburôshi Gumi, nos amis doivent faire face à la trahison d’un des leurs, Eisaburô. Piégés par le bras droit de Serizawa, Nishiki Niimi (qui s’avère être l’assassin de son frère), Eisaburô perd la vie, ce qui déclenche la fureur de Toshizô et surtout de Hajime Saitô, qui était très proche du jeune homme. Mais la vengeance attendra car les dissensions entre le clan de Kondô, Hijikata et consort et le clan de Serizawa se font de plus en plus fortes. À la fin du tome 8, Niimi ayant été désavoué par Aizu peut enfin être chatié et Saito se lance à la poursuite du tueur de son ami.

Retrouvez notre avis sur Chiruran : Shinsen Gumi Requiem Tome 1 à 8 ici !

Bande de Mito

Une guerre intestine déchire les rangs du Shinsen Gumi. L’affrontement entre le camp Kondô et le camp Serizawa arrive à son dénouement. Le tyrannique Kamo Serizawa se décide enfin à passer à l’action. Quel est son objectif réel ? Pourquoi s’obstine-t-il à créer le chaos et à tout détruire sur son passage ?

Mangetsu
Le duel Niimi-Saitô arrive à son terme dans "Chiruran : Shinsen Gumi Requiem t09"

Nous avions laissé Hajime Saito alors que son combat contre Nishiki s’engageait. Il était donc logique que le tome 9 de Chiruran : Shinsen Gumi Requiem s’engage avec le duel qui verra la défaite de Nishiki. Malgré ses manigances mises à jour, Kamo s’associe aux crimes de Niimi dans le seul but de déclencher une guerre interne au Miburôshi Gumi. Afin de l’aider à lancer les hostilités, le commandant en chef rappelle ces anciens compagnons : les sept démons du Mito Tengu-to, qui vont commettre des crimes sous le kimono du Shinsen Gumi. Mis au pied du mur, Aizu décrète une bataille entre les deux clans qui devra se solder par la mort de l’un des commandants, que ce soit Kondô ou Serizawa. Que cherche donc à faire Kamo ? Quel est son but final ? Nos héros dans la tourmente devront se lancer dans la bataille sans le savoir…

Lire aussi  Baki The Grappler - Perfect Edition

Lisez un extrait de Chiruran : Shinsen Gumi Requiem Tome 9 ici !

Requiem for a crime

Comme je le disais lors de ma critique des 8 premiers tomes, au vu du sujet évoqué dans Chiruran : Shinsen Gumi Requiem, je ne pouvais qu’être cliente de ce manga. Une intrigue historique avec juste ce qu’il faut d’éléments romancés et des personnages charismatiques servis par un dessin ultra efficace. Il faut bien avouer que le rythme s’est beaucoup accéléré dans ce neuvième tome, surtout lors du combat épique entre Hajime Saito et Niimi Nishiki, dont on apprend l’enfance et les traumatismes. Je trouve que ces flashbacks nous permettant d’en apprendre plus sur les différents protagonistes et leurs motivations profondes sont toujours bienvenus.

Au fil des tomes, on s’attache à la petite bande et même si connaissant bien l’histoire de l’ère Edo je sais qu’ils s’en sortiront, on ne peut s’empêcher de passer outre pour appréhender les événements à venir. Dans tous les cas, le suspens marche très bien avec moi et j’en arrive à oublier toutes mes connaissances quand je suis plongée dans ma lecture, ce qui prouve à quel point l’intrigue est prenante. Vous commencez à connaître ma patience légendaire et heureusement pour moi le prochain volume ne tardera pas à arriver, je l’attends donc avec impatience pour enfin entrer dans l’arc de la guerre totale contre Serizawa.

Nos amis auront fort à faire pour survivre dans "Chiruran : Shinsen Gumi Requiem t09"

Découvrez notre critique de La Lame de la rébellion tome 1 ici !

Pour conclure…

Encore du très bon avec ce neuvième tome de Chiruran : Shinsen Gumi Requiem, où nous assistons à la conclusion du combat entre Hajime et Niimi. La tension monte d’un cran dans ce volume et l’apparition de nouveaux personnages présage des combats sanglants à venir. C’est le calme avant la tempête et on ronge notre frein en attendant le début du conflit annoncé au sein du Shinsen Gumi. Heureusement, le tome 10 est d’ores et déjà programmé pour le 5 octobre 2022, ce qui ne laisse pas longtemps à patienter avant de retrouver nos héros dans la tourmente.

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *