Dune, un chef-d’œuvre de la science-fiction

C’est à l’occasion de la réédition de l’essai de Nicolas Allard sur l’univers de Dune, en version augmentée chez Pocket, que nous avons pu nous plonger dans cet ouvrage qui entreprend de nous décrypter la création littéraire majeure de Frank Herbert. Sorti le 24 août 2023 Dune, un chef-d’œuvre de la science-fiction, nous emmène par-delà le temps et l’espace jusqu’à une hostile planète des sables. C’est l’heure du carnet de voyage.

"Dune, un chef-d'œuvre de la science-fiction" Affiche

Faire Dune-uf avec du vieux

L’édition augmentée du meilleur essai sur le chef-d’œuvre de Frank Herbert : Dune œuvre d’une ambition folle, Dune a ému et fasciné des générations de lecteurs et reste à ce jour le roman de science-fiction le plus vendu au monde. Lire (et relire) Frank Herbert, c’est se plonger dans un univers d’une richesse inégalée, qui a inspiré des artistes aussi différents que George Lucas, David Lynch ou Alejandro Jodorowsky. Un chef-d’œuvre intemporel, dont les thématiques restent d’une actualité brûlante : politique, écologie, transhumanisme, féminisme… A l’heure où ce planet opera mythique fait son grand retour dans les salles obscures, Nicolas Allard nous guide dans une œuvre complexe et foisonnante, et nous offre toutes les clés permettant de décrypter ce monument de la pop culture !

Pocket

Après une rapide introduction nous expliquant brièvement ce que nous allons trouver dans les pages suivantes, s’ouvre la première des trois grandes parties du livre “Écrire et adapter Dune” qui va nous narrer la genèse de ce récit fondateur de la science-fiction et des adaptations cinématographiques (avortées ou non) qui en ont découlé. Bien entendu, au-delà du film de David Lynch, l’auteur inclut également l’adaptation de Denis Villeneuve dont le deuxième volet est en passe de sortir au cinéma. Une fois que nous aurons exploré les influences de Frank Herbert et ce qui l’a amené à concevoir Dune, nous pourrons dériver vers la seconde partie de l’ouvrage : “Une tragédie politique, féministe et écologique”. Ici, l’auteur entreprend de nous décortiquer les thématiques fortes portées par le roman en les remettant dans le contexte de l’époque où Herbert l’a écrit.

"Dune" le film de Denis Villeneuve
La version cinéma de "David Lynch"

Au travers de la divinisation de son héros Paul Atréides, du transhumanisme avec les mentats et autres navigateurs de la guilde spatiale, de la puissance des femmes via le Bene Gesserit ou encore de l’écologie les idées véhiculées par l’écrivain étaient nombreuses et résolument révolutionnaires pour son époque. Sous couvert d’une œuvre de fiction, Frank Herbert émet ici une critique acerbe de la fanatisation inhérente à l’émergence d’une figure d’élu, mais il instille également ses peurs quant à l’avenir écologique qui attend notre société et ses doutes concernant la légitimité de transcender les facultés humaines. Il signe également un récit foncièrement féministe dans laquelle un grand pouvoir est échu aux femmes, ce qui n’a rien de surprenant quand l’on sait que le romancier s’est inspiré de sa propre épouse pour concevoir le personnage ô combien central de Jessica Atréides, sœur du Bene Gesserit et mère du Kwisatz Haderach.

Sommaire de "Dune, un chef-d'œuvre de la science-fiction" page 1

Comme bien souvent les légendes naissent dans les affres de la mort et Dune ne fait pas exception la règle, c’est pourquoi Nicolas Allard s’attachera à nous expliquer en quoi l’omniprésence de la mort et les événements tragiques qui en découlent sont constitutifs de l’intrigue d’Herbert. Enfin, une ultime partie intitulée “Star Wars, Game of Thrones et la pop culture : les héritiers de Dune”, nous prouvera, exemples précis à la clé, l’importance qu’a eu Dune dans la conception de certaines grandes sagas cultes de la pop culture. Si l’inspiration Dunienne est assez évidente chez George Lucas et George R.R. Martin, certaines inspirations risquent de vous surprendre, mais chut ! Je m’en voudrais de vous gâcher le plaisir de la découverte.

Sommaire de  "Dune, un chef-d'œuvre de la science-fiction" page 2

En conclusion, Nicolas Allard termine son essai en s’interrogeant sur le peu de reconnaissance de la saga et de son univers et de son potentiel à devenir une franchise aussi connue que celles qu’elle a pourtant fortement inspiré. Une très bonne façon de clore cet ouvrage, en laissant désormais le lecteur se questionner sur la position du cycle de Dune dans la pop culture et sur sa capacité à devenir une licence connue de tous.

Découvrez un extrait de Dune, un chef-d’œuvre de la science-fiction ici !

Nicolas Allard de captiver son lectorat

Nicolas Allard est agrégé de Lettres modernes, passionné de fantasy et de science-fiction. Il est également l’auteur de Star Wars, un récit devenu légende (Armand Colin, 2017), de L’Univers impitoyable de Game of Thrones (Armand Colin, 2018) ainsi que Les Mondes extraordinaires de Jules Verne (Armand Colin, 2021).

Pocket
"Nicolas Allard" l'auteur de l'essai

S’il est est bien une chose qui saute aux yeux dès les premières lignes, c’est que Nicolas Allard sait parfaitement de quoi il parle et surtout où il compte nous embarquer. Il est toujours assez dur de théoriser une œuvre aussi complexe que Dune tout en restant accessible et compréhensible par tous, mais l’auteur s’en tire brio, utilisant des références connue de tous pour la plupart (ou en les expliquant pour les plus obscures) et un déroulé clair et concis qui ne laisse personne sur le bord de la route.

Autre récit de Nicolas Allard ici sur "Star Wars"
Autre récit de Nicolas Allard ici sur "Game of Thrones"
Autre récit de Nicolas Allard ici sur "Jules Verne"

Professeur agrégé de Lettres modernes à l’Université de la Sorbonne, il sait parfaitement rendre son discours intelligible et passionnant, se basant également sur ses autres travaux concernant Star Wars (Star Wars, un récit devenu légende), Game of Thrones (L’univers impitoyable de Game of Thrones) et Jules Verne (Les mondes extraordinaires de Jules Verne) pour étoffer son propos et offrir des axes de réflexions intéressant à ses lecteurs. Les références à la biographie de l’auteur signée par son propre fils Brian Herbert donnent aussi une dimension intéressante, en apportant au texte un point de vue qui permet d’éclairer certains choix du romancier. Libre à eux d’ensuite aller creuser les informations qui les intéressent pour en apprendre davantage.

Le chapitre réservé à Star Wars dans  "Dune, un chef-d'œuvre de la science-fiction"

Essai transformé

Comme vous le savez si vous avez lu ma critique des Chroniques de Caladan – Tome 1 : Le Duc et des Chroniques de Caladan – Tome 2 : La Dame, je ne connais de Dune que ces deux romans et les adaptations cinéma de David Lynch et de Denis Villeneuve. Cependant, l’intrigue de Dune m’a toujours attirée, même si plus jeune je me suis heurté au style de son auteur et en ai abandonné très rapidement la lecture. J’étais donc la candidate idéale pour lire l’ouvrage de Nicolas Allard, ayant quelques connaissances de bases me permettant de ne pas être trop perdue.

Introduction de  "Dune, un chef-d'œuvre de la science-fiction"

Je dois avouer que Dune, un chef-d’œuvre de la science-fiction s’ouvrant avec une explication sur la difficulté d’en faire une adaptation en cinéma, m’a permis de me mettre en confiance en démarrant sur des bases que je possédais déjà et sur lesquelles j’ai pu me reposer. Ensuite, ce fut l’inconnu, la plupart des événements des romans m’étant étrangers. Inutile de vous dire que pour un parfait déroulé de sa pensée l’auteur est obligé de ne pas se limiter dans la révélation des fils de l’intrigue, ce qui amène inévitablement des spoilers. En ce qui me concerne, cela ne m’a absolument pas gênée, tant j’étais occupé à suivre la démonstration magistrale de l’essayiste. J’ai appris beaucoup à la lecture de l’ouvrage de Pocket, et je vous conseille fortement la version augmentée à jour dans ses références.

Exemple de citation dans  "Dune, un chef-d'œuvre de la science-fiction"

Je déplore cependant que les illustrations d’Emmanuel Brière Le Moan, présentes dans l’édition brochée originale, soit passée à l’as, et que la version augmentée ne soit disponible qu’en format poche, obligeant à choisir entre la mise à jour du texte ou les illustrations. Cependant, l’absence d’image n’est absolument pas rédhibitoire tant cet essai sur Dune regorge d’informations diverses et variées parfaitement étayées par des citations et des exemples pertinents. Au bout du compte j’ai passé un excellent moment en compagnie de Nicolas sur Arrakis, et je n’ai qu’un regret, que ce dernier soit déjà terminé en ne me laissant qu’une seule envie : redonner sa chance au Dune originel ! Je sais désormais ce qu’il me reste à lir… à faire !

Pour conclure…

Que vous soyez des adorateurs de Dune ou que cet univers vous intrigue, Dune, un chef-d’œuvre de la science-fiction est une excellente façon de mieux appréhender l’univers littéraire de Frank Herbert, si tant est que le spoil ne vous dérange pas. Grâce au texte clair et abordable de Nicolas Allard, illustré de nombreux passages des romans et des textes qu’il cite, on en apprend énormément sur cette saga, pilier de la science-fiction qui a nourri énormément d’autres œuvres à travers la monde, sans pour autant être devenue elle-même un phénomène. Une plongée parfaitement documentée sous les sables d’Arrakis, dont vous ne reviendrez pas sans l’envie de vous (re)lancer dans la lecture des romans de Frank Herbert. Parole de Fremen !

Vous devriez Lire aussi
New York 1997 : l’Artbook Officiel du Film

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *