HPI : Qui sont-ils vraiment ?

Couverture de "HPI : Qui sont-ils vraiment ?"

D’après la définition internationale reconnue par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), « est Haut Potentiel Intellectuel une personne ayant un quotient intellectuel supérieur ou égal à 130 ». Après avoir lu ça, nous avons tous cette image d’une personne surdouée, souvent à l’écart des autres, qui nous vient à l’esprit. Il y a pourtant tellement plus à dire sur le sujet que cette définition réductrice, et c’est ce qu’a voulu faire Sandrine Belmont dans son ouvrage HPI : Qui sont-ils vraiment ?, sorti le 22 mars 2022 aux Éditions de l’Opportun. Elle nous embarque à la découverte de ces gens au mode de fonctionnement cérébral différent, afin de mettre un terme à tous les clichés véhiculés par le mot « surdoué ».

Beati genius ?

Popularisé par la série éponyme, HPI est bien plus qu’un acronyme mystérieux. Les personnes à « haut potentiel intellectuel » représentent 2 % à 3 % de notre population. Les HPI sont reconnus comme ayant des capacités supérieures à la moyenne, mais sont aussi différents dans leurs comportements et parfois, dans leur rapport aux autres.

Sandrine Belmont connaît bien les HPI qu’elle reçoit régulièrement dans son cabinet de psychologue. Elle répond avec simplicité dans cet ouvrage aux questions les plus posées : Comment repérer un HPI ? Comment vivre à ses côtés ? Quelles sont ses caractéristiques, ses forces et ses faiblesses ? Comment bien différencier les HPI adultes et enfants et leurs besoins spécifiques ? Comment chasser les idées reçues qui sont nombreuses quand on entend le terme « HPI » ?

Ce guide complet et accessible répond à toutes vos interrogations sur les HPI pour aller au-delà de la caricature et mieux vivre votre spécificité ou celles d’un proche. Sandrine Belmont, Dr en psychologie, est également l’autrice de Maigrir grâce à l’autohypnose et de Zéro stress pour mon ado.

Éditions de l’Opportun
"Sandrine Belmont" auteur du livre

Einstein contre le reste du monde

Afin de nous expliquer au mieux ce qu’est une personne HPI, il fallait un auteur qui connaisse bien le sujet. Bonne pioche avec Sandrine Belmont, psychologue et hypnothérapeute à Generac, dans le Gard, qui reçoit souvent ce genre de profils en consultation. Comme pour beaucoup de neuroatypies, c’est une nouvelle exposition (par le prisme d’un héros de série) qui a permis aux HPI d’être mis en avant, via la série du même nom. Mais une fiction reste une fiction, forcément enjolivée pour rendre l’individu sympathique, charismatique, voire intéressant (à l’instar de Walter dans Scorpion ou du Dr Murphy de The Good Doctor).

Une page de "HPI : Qui sont-ils vraiment ?"

Il était donc important pour la thérapeute de déconstruire un certain nombre d’idées reçues et de préjugés, comme elle le dit elle-même en introduction de son livre. En commençant par l’image d’épinal du surdoué, excellent à l’école et illustration de la réussite professionnelle dans des domaines très pointus. Car bien souvent, les HPI se reconnaissent dans beaucoup des traits communs de cette caractéristique, sauf en ce qui concerne l’intelligence. Le problème, c’est que l’intelligence est bien souvent une donnée subjective pour nombre d’entre nous. Il est donc intéressant d’avoir le retour et l’expérience d’une professionnelle sur le sujet, afin de mieux appréhender les difficultés et la façon de penser de ces êtres hors-normes.

Haut Problèmes d’Interactions

Une page de "HPI : Qui sont-ils vraiment ?"

Après un rapide rappel sur l’intelligence et sur ce que l’autrice entend par là (à savoir les capacités de compréhension, d’adaptation et d’apprentissage), nous entrons dans le vif du sujet. Et cela avec une question simple : comment savoir si on est HPI ? Par la lecture de ces pages, nous allons alors explorer ce qu’est un HPI physiologiquement parlant, les traits les plus fréquemment rencontrés chez les enfants à haut potentiel, puis chez les adultes. Si cela éveille en vous des doutes sur vous-même ou sur une personne de votre entourage, vous trouverez également la méthode et les tests à effectuer afin de poser un diagnostic. Mais attention, parfois le haut potentiel intellectuel se confond, à tort, avec d’autres spécificités neurologiques dont il partage certains « symptômes ». Un chapitre sera d’ailleurs consacré à ce sujet, ainsi qu’à une remise en perspective des limites des tests.

Une fois tous ces thèmes abordés, l’ouvrage nous entraîne vers les implications que peut avoir la réalisation de cette levée d’incertitude pour les concernés. Ce que cela peut leur apporter comme bienfait, ou comme souffrance. Ce qui amène tout naturellement sur la question de la reconnaissance par autrui de ce haut potentiel. Est-il nécessaire pour être compris de se coller cette étiquette, au risque de se retrouver la cible des préjugés d’individus non informés ? Les deux aspects de la question sont entendables et Sandrine Belmont nous proposera sa réponse, arguments à l’appui. Enfin, les deux derniers chapitres traitent de sujets plus pratico-pratiques concernant la vie de couple avec un HPI ou comment celui-ci évolue dans le monde de l’entreprise.

Une page de "HPI : Qui sont-ils vraiment ?"

Cliché, quand tu nous tiens

Tout comme l’autrice, qui a sauté sur l’occasion quand son éditeur lui a proposé d’écrire un livre sur le Haut Potentiel Intellectuel, j’ai pris la balle au rebond lorsque ce livre est apparu dans la liste des articles à écrire de Life by Girls afin d’en faire une critique. Pourquoi ? Tout simplement parce que le sujet m’intéresse et que je suis plus ou moins concernée directement par la question. Pour faire court, mon fils est autiste asperger et nous devons faire face tous les jours aux images erronées que les gens en ont (avouez-le, quand je vous ai parlé d’asperger, vous avez pensé à Big Bang Theory et vous avez vu Sheldon Cooper !).

L’Histoire l’a prouvé à maintes reprises, l’inconnu effraie et entraîne souvent le rejet. C’est pourquoi ce genre d’ouvrage simple, court et didactique est primordial pour faire connaître au plus grand nombre la réalité de ces cerveaux fonctionnant autrement. Contenant des témoignages de patients, il est intéressant de voir comment ils se perçoivent et voient le monde qui les entoure. Et tout cela avec l’éclairage et l’écriture simple de la professionnelle. Une vraie bonne lecture qui, au-delà d’éventuellement vous faire découvrir des choses sur vous, vous aidera dans vos interactions avec un HPI ou encore vous amènera à vous interroger sur votre rapport à l’autre quand celui-ci a un mode de fonctionnement différent.

Retrouvez notre article sur l’hypersensibilité ici

Pour conclure…

Que dire de plus que ce qui vient déjà d’être évoqué ? HPI : Qui sont-il vraiment ? est un ouvrage que je qualifierais d’utilité publique. Que vous soyez concerné directement, indirectement, ou juste curieux, n’hésitez pas à vous procurer cette mine d’informations. Qui plus est, le livre est assez court et écrit gros, vous n’avez donc plus aucune excuse pour passer à côté !

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *