Réimp’ ! – Tome 4

Couverture de "Réimp' ! T04"

Après les trois premiers volumes de Réimp’ !, centrés sur l’ancienne judoka aux oreilles d’ourson, où nous découvrions avec elle les joies et les aléas du métier d’éditeur au sein d’une publication, le quatrième tome fait la part belle aux deux apprentis auteurs découverts par Kurosawa. Sorti chez Glénat depuis le 15 juin 2022, il est temps pour nous d’en apprendre plus sur les conséquences que peuvent avoir les choix d’un auteur sur sa carrière naissante.

Première édition

"Kokoro Kurasawa" est l'héroïne de cette histoire

Réimp’ !, c’est avant tout l’histoire d’une jeune femme, Kokoro Kurasawa, judoka de haut niveau, qui voit ses espoirs de participer aux jeux olympiques réduits à néant après une blessure. Obligée de changer d’orientation de vie, la courageuse Kokoro décide de postuler dans une maison d’édition. Promue éditrice à la rédaction du magazine « Vibes », notre héroïne commence alors le long apprentissage de son métier et sa découverte de toutes les strates de la chaîne allant des mangakas jusqu’à leur lectorat. Un métier exigeant et parfois difficile où certains acteurs finissent aigris et / ou blasés.

Les "mangakas" sont parfois difficiles à gérer pour la débutante qu'est Kokoro

Mais c’est sans compter sur la détermination, l’optimisme, la passion et le mental à toute épreuve de Kokoro qui compte bien se faire une place dans l’industrie et lancer de nouveaux auteurs. Cette chance lui sera finalement accordée par sa rencontre avec deux apprentis mangakas prometteurs : Kinu Agarié, qui excelle en dessin mais dont les intrigues manquent d’originalité, et Haku Nakata, dont les scénarios sont admirables mais où le graphisme laisse à désirer. Chacun de ses poulains va alors faire son choix. Agarié, appâtée par les belles promesses de l’éditeur Yasui, va laisser Kokoro, trouvant que le travail de l’éditrice ne lui permet pas de se lancer assez vite. De son côté Nakata, sur les conseils de Kurosawa, accepte de devenir l’assistant d’un grand mangaka pour améliorer ses techniques de dessin afin d’accéder à une sérialisation.

Lisez un extrait de Réimp’ ! T04 ici !

Le blues du mangaka

Je veux travailler dans le manga !

Alors qu’elle a commencé à travailler avec Kurosawa, la jeune mangaka Kinu Agarié rejoint l’éditeur Yasui, qui lui promet monts et merveilles pour son premier titre. Nakata, de son côté, entre comme assistant chez le mangaka Mikurayama mais son caractère et son côté “génie” lui attirent l’animosité de certains. Kurosawa va devoir déployer des trésors d’empathie pour arriver à cerner son poulain…

Glénat
Kinu Agarié doit reprendre tous ses dessins au dernier moment dans "Réimp' !"

Ce nouveau tome de Réimp’ ! s’ouvre alors que les congés de fin d’année s’annoncent pour tout le monde. Enfin, pas vraiment pour tout le monde puisque Yasui demande à la jeune Kinu de refaire tous les dessins des personnages de son manga dans un délai extrêmement court. Alors que l’éditeur part à l’étranger sans moyen de le joindre, mademoiselle Agarié se débat seule avec ses doutes, ses peurs et ce timing infernal qu’elle a toutes les peines du monde à respecter. De guerre las, elle finit par appeler Kokoro à la rescousse, qui, n’ayant pas le droit d’interférer avec le travail d’un collègue, parvient tout de même à remotiver la jeune femme.

Nakara n'a pas une vie facile dans "Réimp' !"

De son côté, Nakara, entré au service de maître Mikurayama, un mangaka reconnu et philanthrope notoire, peine à s’intégrer à l’équipe des assistants. Avec ses avis tranchés, bien souvent exposés sans aucune diplomatie et sa façon pessimiste de voir le monde, il dresse une barrière entre lui et les autres, refusant toute les marques d’affection qui lui sont dispensées. Toutefois, ses qualités d’auteur et son génie de la mise en scène lui valent l’admiration de tous. De tous ? Pas réellement puisqu’un autre assistant le jalouse secrètement et lui voue une haine farouche.

Découvrez notre critique de Réimp’! Tome 1 ici !

Les épreuves du feu

Ce quatrième volume de Réimp’ ! met à l’honneur non pas l’héroïne principale mais ses deux protégés rencontrés au cours du tome 3. Je dois avouer que je ne m’attendais pas à cette tournure prise par le manga, mais au final c’est intéressant. Voir Kinue se décourager et se questionner sur le bien fondé de sa relation de travail avec Yasui m’a amenée à me demander (tout comme elle d’ailleurs) si la possibilité d’un abandon pur et simple de sa carrière n’était pas envisageable. J’ai commencé par détester le personnage de Yasui (comme beaucoup de lecteurs, j’en suis persuadée !), mais Naoko Mazda a eu l’intelligence de nous en apprendre plus sur cet éditeur froid, cynique, préoccupé uniquement par les chiffres et comment il est devenu insensible, lui qui était la passion incarnée il n’y a encore pas si longtemps.

"Yasui" est un éditeur très froid et insensible

Certes, on n’en vient quand même pas à excuser ses actions, mais on les comprend un peu mieux, dans une certaine mesure. Le cas Nakata est également captivant dans son intransigeance et sa franchise frisant l’incident diplomatique à chaque fois qu’il ouvre la bouche. Il m’est d’emblée apparu comme odieux et je comprends très bien les ressentiments que nourris Numata à son encontre. Toutefois, les artistes de génie ont parfois des caractères compliqués et son interaction avec Kokoro va surement se révéler importante dans le sens où il ne suffira pas à l’héroïne de faire preuve de son habituel optimisme et de sa joie de vivre pour arriver à faire exploser son poulain.

Page de garde de "Réimp' !" Tome 4

J’ai hâte de voir comment Kokoro va évoluer dans l’appréhension de son métier au contact d’un être aussi sans concessions que Nakata. N’oublions pas l’interview d’un acteur du milieu de l’édition qui nous est proposée à la fin de Réimp’ !. Cette fois-ci, il s’agit de l’interview d’un mangaka français qui revient sur les différences entre les conditions de création d’un manga en France et au Japon. C’est toujours aussi passionnant à lire et cela complète parfaitement le propos tenu dans le livre. Un vrai tour de force de Glénat qui arrive à nous proposer ces petits encarts toujours en relation avec l’intrigue contenue dans le volume.

Retrouvez notre avis sur Réimp’! Tome 2 et 3 ici !

Pour conclure…

Alors que nous avions désormais une vision assez globale du métier d’éditeur via Kokoro, Naoko Mazda relance l’intérêt pour son histoire en centrant ce volume quatre de Réimp’ ! non pas sur le protagoniste principal, qui se retrouve en retrait, mais sur ses deux apprentis mangakas. Une excellente façon de permettre au personnage de Kokoro de gagner en profondeur en la confrontant à deux personnalités totalement opposées et par là même de peut-être la faire évoluer dans sa psychologie. Cela aura-t-il un impact sur l’éditrice ? Réponse dans le prochain numéro de Réimp’ ! dont la parution est déjà programmée pour le 21 septembre prochain.

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.