Sanctuary Perfect Edition – Tome 6

Nous y voilà ! Un an après la sortie du tome 1 de la Perfect Edition de Sanctuary parue chez Glénat, nous sommes arrivés au terme des aventures de Chiaki et d’Akira avec ce tome 6 parut le 23 août 2023. Nous allons enfin savoir si les plans du duos vont atteindre leur but révolutionner la vie des Japonais via la politique du pays. Mais l’opposition est forte envers nos deux héros, qu’elle vienne des élus ou des Yakuzas. Un final intrigant pour un manga qui nous a tenu en haleine tout du long !

"Sanctuary Perfect Edition" Tome 6 Affiche

Angels Sanctuary

Le retour du chef-d’œuvre

Chiaki Asami, le secrétaire de politicien et Akira Hojo le chef de gang… Lorsque Asami, après avoir menacé un parlementaire de scandale, se lance en politique en se déclarant candidat aux élections, Hojo, en tant que yakuza, lui montre la voie vers le sommet. Alors que les univers de la politique et des yakuzas semblaient très éloignés, un étrange enchevêtrement de fils se révèle, laissant entrevoir une bien étrange relation… Qui de l’homme politique ou du yakuza révolutionnera ce pays corrompu ?

Dans cette série haute en trahisons et en complots, Sho Fumimura, également connu pour Ken le survivant sous le pseudo de Buronson, offre un scénario en or au talent graphique d’Ikegami. La série revient aujourd’hui dans une édition Perfect grand format en six volumes de plus de 400 pages chacun. Ne manquez pas cette rencontre avec le classique du genre !

Glénat
Chiaki et Akira sont les héros de "Sanctuary Perfect Edition"
Sanctuary Perfect Édition © 1999 Sho FUMIMURA and Ryoichi IKEGAMI / SHOGAKUKAN © 2022, Glénat Manga

Sanctuary Perfect Edition commence avec deux enfants japonais, Akira Hojo et Chiaki Asami, dont la famille installée au Cambodge est tuée durant la guerre. Livrés à eux-mêmes dans un camp de travail, les deux enfants vont se battre pour survivre et retrouver leur liberté. Après être parvenus à s’enfuir, ils reviennent au Japon et sont frappés du manque d’espoir et de l’apathie de leurs compatriotes nippons. Fermement décidés à changer les choses, ils empruntent des chemins différents dans le but de révolutionner leur pays natal. C’est ainsi que Chiaki Asami choisit de s’engager en politique et qu’Akira Hojo, lui, s’engage auprès des yakuzas.

"Akira" évolue chez les yakuzas
Sanctuary Perfect Édition © 1999 Sho FUMIMURA and Ryoichi IKEGAMI / SHOGAKUKAN © 2022, Glénat Manga
"Asami" est député
Sanctuary Perfect Édition © 1999 Sho FUMIMURA and Ryoichi IKEGAMI / SHOGAKUKAN © 2022, Glénat Manga

Devenus adultes, ils sont toujours liés par leur envie de construire leur “Sanctuary”. Tandis qu’Asami devient député et qu’Hojo se hisse à la tête de son clan, le principal rival politique de Chiaki décide de révéler les liens qui unissent les deux hommes. Loin d’en être affaibli, nos héros se lancent désormais main dans la main dans leur projet de réforme de l’archipel. Mais ils ignorent encore que le temps leur est compté et que leur passé commun risque de se rappeler à eux de la plus cruelle des manières…

Leur passé commun remonte au "Cambodge"
Sanctuary Perfect Édition © 1999 Sho FUMIMURA and Ryoichi IKEGAMI / SHOGAKUKAN © 2022, Glénat Manga

Double Impact

Chiaki Asami (avocat) et Akira Hojo (président du gang Sagara), deux êtres aux univers bien distincts. Pourtant, leur enfance commune, un enfer dont ils ont réussi à se sauver, est devenue une expérience qui les a liés pour le reste de leur vie. Alors qu’ils semblent parvenus au bout des nombreux obstacles à leur projet de renaissance du Japon et que tout semble se réaliser, Asami s’écroule, atteint par une maladie incurable. Le “sanctuary” dont ils rêvaient tous les deux n’était-il qu’un espace réservé à eux seuls et interdit à tous les autres ?

Glénat
Akira est inquiet pour Asami dans "Sanctuary Perfect Edition"
Sanctuary Perfect Édition © 1999 Sho FUMIMURA and Ryoichi IKEGAMI / SHOGAKUKAN © 2022, Glénat Manga

Dans Sanctuary Perfect Edition tome 6, alors que l’élection pour élire les députés au parlement Japonais bat son plein, Asami semble avoir de plus en plus de mal à sauver les apparences quant à sa maladie, laissant Hojo s’interroger sur la gravité de celle-ci. Devant la volonté de son ami de ne surtout pas lui révéler son état de santé, le yakuza décide de ne pas lui poser de question, d’autant qu’il a désormais fort à faire avec l’ingérence du Russe Solokov dans la pègre qui risque de porter atteinte à l’opinion populaire et de les priver lui et Asami de leur siège de député.

Asami est gravement malade dans "Sanctuary Perfect Edition"
Sanctuary Perfect Édition © 1999 Sho FUMIMURA and Ryoichi IKEGAMI / SHOGAKUKAN © 2022, Glénat Manga

C’est alors que tout bascule quand une passante reçoit une balle perdue lors d’un règlement de compte entre Tokai et son ancien élève Segawa, dorénavant allié des Russes. Ce nouveau coup du sort met en péril l’élection de Chiaki ainsi que celle d’Hojo, mais ce dernier refuse de s’avouer vaincu, d’autant qu’il sait maintenant à quel point le temps est compté pour son ami d’enfance. N’ayant plus le choix, Akira va jouer le tout pour le tout !

Lisez un extrait de Sanctuary Perfect Édition – Tome 6 ici !

Je suis restée sur ma fin…

C’est donc avec ce tome 6 que va se conclure Sanctuary Perfect Edition que je vous critique depuis le premier tome et j’avoue que j’étais curieuse d’en savoir enfin le dénouement, d’autant que l’entrée de Hojo en politique et la révélation de la maladie d’Asami m’avait beaucoup surprise dans le dernier volume. C’est donc avec envie et curiosité que je me suis lancée dans la lecture de cet ultime tome. Certes, n’étant clairement pas une amatrice d’intrigues politiques, j’ignorais totalement ou Sho Fumimura était en train de nous conduire, ni quelle fin il avait bien pu réserver à ses deux héros. Mais il faut bien le dire, autant j’ai beaucoup aimé suivre le parcours d’Akira et Chiaki jusque-là, autant j’avoue être un peu perplexe sur ce dernier tome.

Les policiers en sont réduits au rôle d'observateurs dans "Sanctuary Perfect Edition"
Sanctuary Perfect Édition © 1999 Sho FUMIMURA and Ryoichi IKEGAMI / SHOGAKUKAN © 2022, Glénat Manga

Déjà, nous voyons ici émerger un nouveau duo politicien/mafieux en la personne de Zamiatine/Solokov, qui n’est là que pour faire pencher la balance soit en faveur du duo Asami/Hojo ou de celui d’Isaoka/Ichijima. Cela étant, la comparaison entre ces trois alliances est en elle-même assez révélatrice, puisque seule celle des héros atteindra son but, du fait de leur lourd passé commun. Ichijima et Isaoka chuteront d’avoir perdu de vue ce qui les motivait à la base et Zamiatine et Solokov de ne pas avoir de lien réel autre que leurs ambitions pour leur pays. Ainsi Asami et Hojo sont qui sont un mélange de ces partenariats, mettent parfaitement en lumière ce qui leur a manqué pour triompher.

Akira veut faire élire Chiaki par n'importe quel moyen dans "Sanctuary Perfect Edition"
Sanctuary Perfect Édition © 1999 Sho FUMIMURA and Ryoichi IKEGAMI / SHOGAKUKAN © 2022, Glénat Manga

Par ailleurs, les pièges et autres magouilles se multiplient dans cet ultime opus de la série et pour autant tout finit plus ou moins par s’arranger assez naturellement, tout ce beau monde acceptant de reconnaître ses torts pour faire la place à ses deux jeunes et à leurs idéaux. Quand l’on voit la ténacité avec laquelle Isaoka s’est dressé contre Chiaki tout au long de l’intrigue, j’ai trouvé cela un peu dur à avaler et même l’argument du charisme et de l’éloquence indéniable des protagonistes principaux n’est pas assez convaincant pour justifier ce brusque revirement. Toutefois, je dois reconnaître que la fin de cette série ne manque pas de poésie, bien que laissant ses lecteurs sur leur faim, tant on aurait aimé en savoir plus sur ce qu’il advient après de tous ces personnages que l’on a patiemment suivis durant ces six tomes.

"Isaoka" est le principal opposant à Chiaki en politique
Sanctuary Perfect Édition © 1999 Sho FUMIMURA and Ryoichi IKEGAMI / SHOGAKUKAN © 2022, Glénat Manga

Ici, à l’instar de Chiaki qui restera ignorant des faits ultérieurs, j’ai dû me résoudre à abandonner Hojo et les autres alors qu’au final rien n’avait encore été mis véritablement en place… Mais peut-être était-ce au final le message caché de Sanctuary Perfect Edition, le véritable but d’Hojo et d’Asami, au-delà de la politique ou de la mafia, n’aurait été que de remuer leur peuple afin de leur redonner l’espoir et le courage de se mouvoir et de changer les choses par eux-même ! Un magnifique point final certes, mais qui reste très frustrant en ce qui me concerne.

Découvrez notre avis complet sur Sanctuary Perfect Edition – Tome 1 & 2 ici !

Pour conclure…

C’est donc sur un tome 6 assez déroutant que se termine Sanctuary et la parution de sa Perfect Edition chez Glénat. Après six tomes de trahisons et de coups fourrés en tous genres, on aurait pu s’attendre à un final bien plus complexe que celui qui nous est proposé par Sho Fumimura. Cependant, la beauté des dessins de Ryoichi Ikegami, toujours aussi actuels, suffisent pour rester accroché aux héros et à leurs alliés jusqu’à l’ultime page de ce manga. Un classique à découvrir que la politique vous intéresse, ou pas d’ailleurs.

Vous devriez Lire aussi
Mibu Gishi Den - Tome 1

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *