Sanctuary Perfect Edition – Tome 5

Alors qu’Akira Hojo Chef mafieux du Kanto se remettait de sa blessure par balle, Chiaki Asami le député continuait son ascension que rien ne semblait pouvoir freiner. Rien sauf le retord Isaoka, chef du pouvoir en place, qui voit d’un mauvais œil ce jeunot venir piétiner ses plates bandes. La bataille fait donc rage dans ce tome 5 de Sanctuary disponible depuis le 21 juin 2023. Les deux amis d’enfance arriveront-ils à échapper aux pièges de leurs adversaires ou cela ira-t-il de mal en pis pour eux ? C’est ce que Glénat nous propose de découvrir dans cette Perfect Edition du grand classique de Sho Fumimura et Ryoichi Ikegami.

"Sanctuary" tome 5 couverture

Guerre des urnes

Le retour du chef-d’œuvre

Chiaki Asami, le secrétaire de politicien et Akira Hojo le chef de gang… Lorsque Asami, après avoir menacé un parlementaire de scandale, se lance en politique en se déclarant candidat aux élections, Hojo, en tant que yakuza, lui montre la voie vers le sommet. Alors que les univers de la politique et des yakuzas semblaient très éloignés, un étrange enchevêtrement de fils se révèle, laissant entrevoir une bien étrange relation… Qui de l’homme politique ou du yakuza révolutionnera ce pays corrompu ?

Dans cette série haute en trahisons et en complots, Sho Fumimura, également connu pour Ken le survivant sous le pseudo de Buronson, offre un scénario en or au talent graphique d’Ikegami. La série revient aujourd’hui dans une édition Perfect grand format en six volumes de plus de 400 pages chacun. Ne manquez pas cette rencontre avec le classique du genre !

Glénat
"Chiaki et Hojo" reviennent de l'enfer et ont une amitié indéfectible
Sanctuary Perfect Édition © 1999 Sho FUMIMURA and Ryoichi IKEGAMI / SHOGAKUKAN © 2022, Glénat Manga

Sanctuary commence avec l’amitié de deux gamins japonais perdus dans l’enfer de la guerre au Cambodge. Forcés de travailler jusqu’à la mort, les enfants n’ont dû leur survie qu’à leur grande force morale et leur ténacité à rester les maîtres de leur destin. Ayant réussi à s’échapper et à rentrer au pays, Chiaki Asami et Akira Hojo découvrent que leur patrie est empêtrée dans une politique archaïque et que la population a perdu tout espoir en l’avenir et toute envie de changement.

Les héros évoluent dans l'ombre et la lumière dans "Sanctuary"
Sanctuary Perfect Édition © 1999 Sho FUMIMURA and Ryoichi IKEGAMI / SHOGAKUKAN © 2022, Glénat Manga

Déterminés à rendre sa fierté au Japon, Asami décide de s’engager en politique pour la réformer de l’intérieur quand Hojo s’engage chez les Yakuzas pour soutenir l’ascension de son ami dans l’ombre. Tandis qu’Akira arrive à prendre la tête de la Fédération Sagara du Kanto, Asami devient député et entame une petite révolution quitte à se mettre à dos le chef du Parti Libéral Démocrate, Norimoto Isaoka, qui tire les ficelles de la politique du pays. Bien décidé à trouver leur “Sanctuary”, quoi qu’il leur en coûte, les deux amis se battent bec et ongles pour emporter la victoire, mais leur ennemi est revêche et il vient désormais de trouver le lien qui unit Hojo et Asami…

"Norimoto Isaoka" est le grand ennemi du duo
Sanctuary Perfect Édition © 1999 Sho FUMIMURA and Ryoichi IKEGAMI / SHOGAKUKAN © 2022, Glénat Manga

Découvrez notre avis complet sur Sanctuary Perfect Edition – Tomes 1 & 2 ici ainsi que notre article sur Sanctuary Perfect Edition – Tome 3 ici !

La politique de la terre brûlée

Chiaki Asami (avocat) et Akira Hojo (président du gang Sagara), deux êtres aux univers bien distincts. Pourtant, leur enfance commune, un enfer dont ils ont réussi à se sauver, est devenue une expérience qui les a liés pour le reste de leurs vies. Leur seul et unique objectif est de secouer ce Japon abruti par la richesse pour le faire renaître ! Touché par balle, Hojo se retrouve blessé. De son côté, Asami a de plus en plus de difficultés à progresser dans le monde politique. Comme le chemin vers leur but, leur “sanctuary”, leur semble long !

Glénat
Isaoka essaye de comprendre Chiaki et Akira dans "Sanctuary"

Maintenant qu’Isaoka à découvert le passé unissant Hojo et Asami, et alors qu’Ibuki le chef nouvellement nommé du groupe Sanno de Kobe s’est fait tiré dessus, l’avenir s’annonce incertain pour les amis d’enfance, et ce, dès l’ouverture du tome 5 de Sanctuary. Désireux de contrer les idées du jeune politicien qui font de plus en plus d’émules, Isaoka tente de faire une proposition à Hojo et son ami député. En échange de son aide pour éviter que leur lien ne sorte dans la presse, le chef de parti demande à Asami d’attendre 10 ans pour mener à bien sa réforme des instances politiques du pays. Devant leur refus ferme de faire des concessions, Norimoto commence à s’interroger sur le bien fondé de ce combat et de ses propres idéaux.

"Ibuki" est devenu un allié du duo

Pour autant, il met sa menace à exécution et l’histoire entre le jeune député et le chef yakuza est rendue publique, obligeant Hojo et Asami à la transparence la plus totale et poussant le député à la démission. Mais loin de baisser les bras le duo contre-attaque avec l’appui d’Ibuki qui arrive à obtenir une dissolution de l’assemblée en faisant pression sur Isaoka. Désormais libre de se présenter aux élections, Hojo décide d’être candidat aux côtés de son ami. Mais entre les mafieux qui voient d’un mauvais œil la réforme de la pègre initiée par Akira et les basses manigances du secrétaire général du parti libéral Démocrate, les élections sont loin d’être gagnées pour notre duo.

Lisez un extrait de Sanctuary Perfect Édition – Tome 5 ici !

Déluge de balles

Maintenant qu’Isaoka à découvert l’amitié entre Hojo et Asami à la fin du Tome 4 de Sanctuary, j’avais un peu de mal à imaginer comment les deux héros allaient bien pouvoir s’en sortir. J’ai dorénavant ma réponse et j’avoue avoir été plus que surprise lorsque Akira, en plus d’avoir initié une réforme totale chez les Yakuzas en transformant la pègre en une société, s’est engagé en politique aux côtés d’Asami. Un retournement fantastique, même s’il annonce que l’aspect politique sera plus que prépondérant dans la suite du manga.

"La dissolution"  est la dernière chance d'Asami d'être élu

Je reste toutefois sceptique quant au fait que les plans des uns et des autres marcheraient aussi facilement dans la réalité, et que l’intransigeance des héros ne les ait pas encore menés ni en prison, ni au cimetière. Au cours de ce volume de Sanctuary, on en apprend plus sur Isaoka et je trouve que le duo qu’il formait avec Yosuke Ichijima (chef de la mafia dont Hojo a pris la place), rappelle étrangement celui formé par nos deux héros. Une mise en miroir passionnante de ces deux paires qui avaient le même but initial et se retrouvent à s’affronter.

Ichimonji et Isaoka, le miroir d'Akira et Chiaki dans "Sanctuary"

Un indice sur ce qui attend Hojo et Asami quand ils auront triomphé peut-être ? Un message des auteurs que l’exercice du pouvoir, quel qu’il soit, finit toujours pas nous faire perdre nos idéaux de vue. Une évolution en parallèle qui risque d’être passionnante à suivre, d’autant que le grand ennemi de Chiaki et Akira, lui-même, se rend compte qu’il n’œuvre pas dans le but commun, mais simplement pour ne pas perdre face à ces deux blanc-becs qui osent fragiliser son trône. Voilà qui promet du lourd, d’autant que le tome 6 de Sanctuary est le dernier avant la conclusion de la série.

Pour conclure…

Sanctuary se dirige lentement, mais sûrement vers sa conclusion et pourtant ce tome 5 rebat totalement les cartes et les embûches sont d’autant plus présentes pour Akira et Chiaki, qui devront faire preuve de ténacité et d’intelligence pour arriver à déjouer les manigances d’Isaoka. Un volume qui relance l’intrigue de plus belle et qui devrait contenter tous les amateurs d’intrigue politique, malgré un certain manque de vraisemblance par moment.

Vous devriez Lire aussi
Les Vikings - Un Ouvrage Historique et Collectif sous la Direction de Nota Bene

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *